Barcelone, J6 - Mercedes tient le record hivernal à la mi-journée

partages
commentaires
Barcelone, J6 - Mercedes tient le record hivernal à la mi-journée
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
8 mars 2017 à 12:03

Les teams n'ont pas disposé des mêmes conditions ensoleillées qu'hier pour faire fonctionner le composé Pirelli medium, mais les temps sont tout de même tombés.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Stoffel Vandoorne, McLaren, parle à Fernando Alonso, McLaren
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Felipe Massa, Williams FW40
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08

G.N., Barcelone - On l'a vue ce matin avec les gommes ultratendres, mais la Mercedes de Valtteri Bottas n’avait pas besoin de celles-ci pour s’approcher de la barre des 1m19s sur le tracé de Barcelone : avec le mélange Pirelli supertendre, la W08 a trusté la première position au terme des quatre heures de roulage matinales de cette sixième journée de tests. 1'19''310 : c'est aussi pour le moment le meilleur temps absolu signé en Espagne depuis le début de l'année.

Après avoir observé en début de journée un relais avec des pneus medium expérimentaux proposés en Catalogne par Pirelli à des fins expérimentales seulement, Bottas a déroulé un programme de 67 tours, avant de céder le volant à son équipier, qui roulera cet après-midi.

Les photographes ne manquaient pas dans la pitlane pour prendre quelques clichés de Max Verstappen, qui a fait sa première apparition de la semaine au volant. Le jeune Néerlandais est resté concentré sur des mélanges plus durs (medium et tendre).

Températures fraîches, évaluations pneumatiques difficiles

Des pneus mediums avec lesquels les pilotes, notamment Grosjean, auteur de nombreux blocages, n’étaient clairement pas à l’aise en cette matinée nuageuse. Sur une piste peinant à gagner en température et n’ayant vu son asphalte monter qu’à 16°C, le mélange destiné aux relais prolongés n’offrait que peu de grip au freinage.

Il suffisait de se placer en bord de piste pour comprendre, en quelques passages, à quel point les trajectoires des pilotes gagnaient en fluidité à la corde avec chaque tendresse de composé pneumatique, notamment à l’amorce du virage 10 où l’on pouvait trouver un Keke Rosberg sagement assis au milieu de hordes d’enfants espagnols venus assister au spectacle de freinages approximatifs. Seules la Williams et la Toro Rosso s’y autorisaient à escalader les vibreurs, quand la Force India de Pérez négociait clairement volontairement des trajectoires bien plus arrondies et provoquant un allongement de la distance parcourue.

La lecture des performances reste bien difficile pour qui souhaiterait interpréter au-delà de l’observation pure : chaussé de gommes tendres, Räikkönen n’a ainsi que très rarement réellement poussé sa Ferrari sur les trois secteurs, passant plus souvent qu’à son tour par la voie des stands pour observer des départs arrêtés depuis le bout de la pitlane. On notera qu'un train de pneus est arrivé dans un état d'usure particulièrement avancé, en début de journée, et que le team a perdu du temps de piste, justifié par des "vérifications de flux dans les conduits".

Renault, qui parvient cette fois à aligner des tours sans rencontrer de problèmes d’unité de puissance, a signé son meilleur chrono matinal en supertendre, en dépit du fait d’avoir évolué avec l’ultratendre sur plusieurs sorties.

Quant à l’équipe McLaren, qui se défend du fait de disposer d'un châssis nerveux, elle a pu envoyer Fernando Alonso en piste pour une série d’une dizaine de boucles consécutives en pneus tendres après avoir enchainé les tours d’installation en première partie de séance, mais comptabilise tout de même plus de deux fois moins de distance parcourue que les teams les plus actifs ce matin.

Cet après-midi, Sauber, Renault, Williams et Mercedes alternent leur line-up et font rouler respectivement Ericsson, Palmer, Stroll et Hamilton.

Classement à mi-journée

 PiloteÉcurieTemps Trs
1  V. Bottas  Mercedes 1:19.310 70
2  F. Massa  Williams 1:19.420 63
3  K. Räikkönen  Ferrari 1:20.406 39
4  M. Verstappen  Red Bull 1:20.432 34
5  N. Hülkenberg  Renault 1:21.213 61
6  S. Pérez  Force India 1:21.297 49
7  C. Sainz  Toro Rosso 1:21.872 46
8  R. Grosjean  Haas 1:22.428 54
9  P. Wehrlein  Sauber 1:23.000 59
10  F. Alonso  McLaren 1:23.041 27
Prochain article Formule 1
Todt exclut un retour du V10 ou du V12 en F1

Previous article

Todt exclut un retour du V10 ou du V12 en F1

Next article

Technique - Une nouvelle philosophie payante pour Ferrari ?

Technique - Une nouvelle philosophie payante pour Ferrari ?

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais de Barcelone II
Catégorie Mercredi
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Résumé d'essais