Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Barcelone - Les dernières nouveautés techniques

partages
commentaires
Barcelone - Les dernières nouveautés techniques
Par :
Co-auteur: Matt Somerfield
20 févr. 2019 à 14:45

Voyons les évolutions apportées aux F1, grâce aux photos prises par Giorgio Piola et Motorsport Images lors de la deuxième journée d’essais hivernaux de F1 sur le circuit de Barcelone.

Diapo
Liste

Aileron avant : SportPesa Racing Point F1 Team RP19

Aileron avant : SportPesa Racing Point F1 Team RP19
1/27

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

L’aileron avant de la Racing Point RP19 se situe à mi-chemin entre la solution adoptée par Alfa Romeo et celle de Mercedes.

Aileron arrière de la Renault R.S.19

Aileron arrière de la Renault R.S.19
2/27

Photo de: Giorgio Piola

Vu de l’arrière, l’aileron de cette Renault R.S.19 montre bien la zone de transition aux formes agressives.

Lando Norris, McLaren MCL34, patiente au bout de la voie des stands

Lando Norris, McLaren MCL34, patiente au bout de la voie des stands
3/27

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

Cette McLaren MCL34 est équipée d’un treillis de capteurs aérodynamiques destinés à mesurer la vélocité et la forme du sillage généré par le pneu avant.

Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15
4/27

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

La suspension avant de cette Red Bull RB15 est couverture de peinture de visualisation de flux afin de vérifier le bon écoulement de l’air à cet endroit.

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W10 EQ Power+, bloque ses roues

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W10 EQ Power+, bloque ses roues
5/27

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

La région de la bouteille de coca de la Mercedes W10 de Lewis Hamilton est munie de capteurs aérodynamiques.

Lando Norris, McLaren MCL34, avec des capteurs aéro

Lando Norris, McLaren MCL34, avec des capteurs aéro
6/27

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

La McLaren MCL34 de Lando Norris est munie de capteurs aérodynamiques derrière les roues avant. On note aussi la présence de certaines caméras fixées à la boîte à air, incluant une, thermique, qui vise l’arrière des pneus avant.

Rétroviseur de la Renault

Rétroviseur de la Renault
7/27

Photo de: Giorgio Piola

Vue du caisson de rétroviseur de la Renault R.S. 19, fabriqué en deux parties afin de laisser circuler l’air à l’intérieur.

Alex Albon, Scuderia Toro Rosso STR14, avec de la peinture aéro

Alex Albon, Scuderia Toro Rosso STR14, avec de la peinture aéro
8/27

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

Cette Toro Rosso STR14 est couverture de peinture de visualisation des flux afin de mieux comprendre comment ils interagissent les uns avec les autres.

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W10 EQ Power+

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W10 EQ Power+
9/27

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

Cette vue arrière montre bien les petits évents de refroidissement de la Mercedes W10. Leur taille réduite tend à démontrer que l’écurie allemande ne cherche actuellement qu’à accumuler les kilomètres tout en évitant de montrer le véritable potentiel de la voiture.

Charles Leclerc, Ferrari SF90

Charles Leclerc, Ferrari SF90
10/27

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

Même image, mais cette fois de la Ferrari SF90 qui dispose, elle aussi, de petits évents de refroidissement. Notez aussi que les tubulures provenant de la soupape de décharge sont situées au-dessus de l’échappement.

Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15
11/27

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

Encore une image semblable, mais cette fois de la Red Bull RB15 qui dispose d’évents de refroidissement de plus grande taille par rapport à ceux de la Ferrari et de la Mercedes.

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34, passe sur un vibreur

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34, passe sur un vibreur
12/27

Photo de: Rubio / Sutton Images

Les évents de la McLaren MCL34 sont situés en hauteur, ce qui permet de creuser une gorge de dégagement du ponton beaucoup plus profonde.

L'aileron arrière de la McLaren MCL34 avec de la peinture aéro

L'aileron arrière de la McLaren MCL34 avec de la peinture aéro
13/27

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

De la peinture de visualisation des flux a été appliquée sur le flanc gauche de cette McLaren MCL34 afin de vérifier si le plan principal de l’aileron arrière fonctionnait comme prévu.

L'aileron arrière de la McLaren MCL34 avec de la peinture aéro

L'aileron arrière de la McLaren MCL34 avec de la peinture aéro
14/27

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

De la peinture de visualisation des flux a été vaporisée sur la surface supérieure de l’aileron arrière.

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S. 19, avec des capteurs aéro

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S. 19, avec des capteurs aéro
15/27

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

Cette Renault R.S. 19 a été équipée d’un treillis de tubes de Pitot afin de vérifier la taille et la forme du sillage des pneus arrière et la performance du diffuseur.

Alexander Albon, Scuderia Toro Rosso STR14, avec de la peinture aéro

Alexander Albon, Scuderia Toro Rosso STR14, avec de la peinture aéro
16/27

Les pontons de cette Toro Rosso STR14 ont été couverts de peinture de visualisation des flux.

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 19

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 19
17/27

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

L’aileron arrière de la Renault est totalement différent de celui constaté lors de la présentation de la voiture. On remarque bien les échancrures pratiquées dans la zone de transition des dérives latérales.

Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W10, avec des équipements de mesure

Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W10, avec des équipements de mesure
18/27

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

Cette Mercedes W10 a été équipée d’un treillis de tubes de Pitot. Notez sa largeur, car le sillage généré par les pneus avant est désormais beaucoup plus large que l’an dernier.

Sebastian Vettel, Ferrari SF90, avec des équipements de mesure

Sebastian Vettel, Ferrari SF90, avec des équipements de mesure
19/27

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

Cette Ferrari SF90 dispose de treillis de capteurs aérodynamiques placés derrière les pneus arrière et de deux longues tiges verticales munies de tubes de Pitot.

Alfa Romeo Racing C38

Alfa Romeo Racing C38
20/27

Photo de: Giorgio Piola

Vue de l’extension apportée au triangle supérieur de la suspension avant de l’Alfa Romeo C38.

Les pontons de la voiture de Daniil Kvyat, Toro Roso STR14

Les pontons de la voiture de Daniil Kvyat, Toro Roso STR14
21/27

Photo de: Giorgio Piola

Vue des dérives latérales et déflecteurs de la Toro Rosso STR14. Les déflecteurs de pontons disposent d’un élément inférieur qui forme une arche qui rejoint le bord avant du fond plat et son extension.

Haas F1 Team VF-19

Haas F1 Team VF-19
22/27

Photo de: Giorgio Piola

Le train arrière de cette Haas VF19 possède une multitude d’ailettes, d’arêtes et d'échancrures fixées à la dérive latérale et à l’écope de frein.

Alfa Romeo Racing C38

Alfa Romeo Racing C38
23/27

Photo de: Giorgio Piola

Vue de l’Alfa Romeo C38 et de ses pontons qui intègrent des structures d’impacts latérales basses et des entrées d’air en forme de périscope ; une solution technique adoptée par presque toutes les écuries cette année. Alfa a aussi repris l’ailette située sur le ponton ; une solution inaugurée par Red Bull Racing l’an dernier.

Sergio Perez, Racing Point RP19

Sergio Perez, Racing Point RP19
24/27

Photo de: Charles Coates / LAT Images

La Racing Point RP19 dispose elle-aussi de pontons qui intègrent des structures d’impacts latérales basses et des entrées d’air en forme de périscope.

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34, s'arrête à son stand

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34, s'arrête à son stand
25/27

Photo de: Charles Coates / LAT Images

Cette McLaren MCL34 montre bien comment les pontons se resserrent à l’arrière avant de se terminer par l’évent de refroidissement.

Les déflecteurs de la Red Bull Racing RB15

Les déflecteurs de la Red Bull Racing RB15
26/27

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

Les dérives et déflecteurs de la Red Bull RB15 aident à guider les flux d’air et à les protéger des turbulences créées par le pneu avant.

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W10 EQ Power+

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W10 EQ Power+
27/27

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

Notez le resserrement impressionnant de l’arrière des pontons de la Mercedes W10.

Article suivant
Hamilton : "Ferrari est très, très fort pour le moment"

Article précédent

Hamilton : "Ferrari est très, très fort pour le moment"

Article suivant

Dans une situation "embarrassante", Williams attend encore des pièces

Dans une situation "embarrassante", Williams attend encore des pièces
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone
Auteur Giorgio Piola
Be first to get
breaking news