Barrichello a frôlé le pire avant d’être opéré

partages
commentaires
Barrichello a frôlé le pire avant d’être opéré
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
17 avr. 2018 à 15:59

Récemment hospitalisé, Rubens Barrichello est revenu sur cet épisode, et sur la chance qu'il a d'être aujourd'hui encore en vie.

Rubens Barrichello, Racing Team Nederland
Le vainqueur Rubens Barrichello, Ferrari F1 2000
Rubens Barrichello
Podium : Paolo Martinelli, directeur moteur Ferrari, le second Michael Schumacher, Ferrari, le vainqueur Rubens Barrichello, Ferrari, le troisième David Coulthard, McLaren
Rubens Barrichello interviewe les pilotes sur le podium
Rubens Barrichello, Jordan

En février dernier, Rubens Barrichello a été victime de sévères maux de tête et conduit à l'hôpital en urgence, où une tumeur au cou lui a été diagnostiquée. Quelques jours plus tard, il a pu rentrer chez lui après avoir été opéré.

C'est lors d'une émission de télé au Brésil, "Conversa com Bial", que le pilote brésilien a montré une large cicatrice et expliqué ce qui lui était arrivé.

"Après tout ce qui s'était passé, j'ai subi une batterie d'examens pour en savoir plus sur mon état de santé, et ils ont trouvé une petite tumeur au cou, qu'ils ont retirée après une course que j'avais disputée à Interlagos", a expliqué l'ancien vainqueur en F1. "Elle a été retirée car, même si c'était une tumeur bénigne, elle aurait grossi et je ne veux pas être perturbé par ça dans la voiture."

L'ancien pilote Ferrari a révélé que les médecins lui avaient fait part de la chance qu'il avait rencontrée en ne souffrant pas de séquelles à plus long terme.

"Un de nos amis, qui est docteur, a vu que je n'étais pas en forme, et je suis très chanceux", précise-t-il. "La veine qui s'est ouverte en raison d'une malformation s'est régénérée elle-même en deux heures avec son propre sang. Quand je suis arrivé à l'hôpital, ils ont placé un cathéter et vu que la veine s'était refermée toute seule. Quand j'ai quitté l'hôpital, ils m'ont dit que 14% des gens s'en sortaient dans une telle situation. Beaucoup souffrent de grosses séquelles ou meurent."

Aujourd'hui en bonne santé, Barrichello a indiqué qu'il n'avait eu aucun signe avant-coureur : "J'étais chez moi en train de prendre une douche, et soudainement, j'ai senti une douleur au crâne. Sur une échelle de zéro à dix, je dirais que le mal de tête était de huit ou neuf, très fort ! Je me suis étendu au sol, je ne voulais réveiller personne. Mais ça faisait si mal. Je suis revenu dans la chambre et j'ai réveillé Silvana [son épouse]. J'ai commencé à me sentir mal et j'ai réalisé qu'il fallait aller à l'hôpital."

Prochain article Formule 1
Ricciardo : Il faudra plus de victoires pour me convaincre de rester

Previous article

Ricciardo : Il faudra plus de victoires pour me convaincre de rester

Next article

Les équipes aident la F1 dans les recherches sur les dépassements

Les équipes aident la F1 dans les recherches sur les dépassements

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Rubens Barrichello
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités