Benetton 1994 - Des disqualifications litigieuses (1/2)

La saison 1994 a été marquée par la domination de l'écurie Benetton, mais ce n'est qu'avec un petit point d'avance sur son rival Damon Hill que Michael Schumacher a remporté le titre mondial

La saison 1994 a été marquée par la domination de l'écurie Benetton, mais ce n'est qu'avec un petit point d'avance sur son rival Damon Hill que Michael Schumacher a remporté le titre mondial.

Schumacher avait abordé le Grand Prix de Grande-Bretagne, huitième manche du championnat du monde, avec 37 points d'avance sur Hill, fort de six victoires en sept épreuves. C'est néanmoins à Silverstone que tout a basculé, lorsque l'Allemand a écopé d'un stop-and-go pour avoir dépassé le poleman - Hill, justement - lors du tour de formation. Son équipe l'ayant informé de ne pas purger sa pénalité, Schumacher a vu le drapeau noir lui être présenté, après quoi il a finalement effectué son stop-and-go et fini deuxième de la course.

"Nous n'avons été informés de cette pénalité que tardivement", se rappelle Joan Villadelprat, alors directeur sportif de Benetton, pour Autosport. "D'après le règlement, il y avait un délai quand la communication devait venir de la FIA - c'était écrit sur un bout de papier à l'époque - donc j'ai débattu et déclaré que le délai était déjà passé. Il y a eu un beau bordel ; au final, nous lui avons demandé de rentrer, nous avons fait tout ce que nous étions censés faire, nous avons continué à la course et fini second".

À l'issue de la course, bien que l'équipe ait écopé d'une amende de 25 000€, Schumacher a conservé sa deuxième place... avant d'être disqualifié et exclu pour les deux Grands Prix suivants, seize jours plus tard. Benetton, qui a également écopé d'une amende de 500 000€, a fait appel de la sanction, permettant à son pilote de disputer les trois courses suivantes.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Damon Hill
Type d'article Actualités