Berger ne se ferme aucune porte

A l'issue d'une saison 2008 remarquable, et jugeant que Toro Rosso n'aurait pas les moyens de poursuivre sa marche en avant, Gerhard Berger a revendu à Dietrich Mateschitz l'intégralité des parts de l'écurie italienne qu'il possédait

A l'issue d'une saison 2008 remarquable, et jugeant que Toro Rosso n'aurait pas les moyens de poursuivre sa marche en avant, Gerhard Berger a revendu à Dietrich Mateschitz l'intégralité des parts de l'écurie italienne qu'il possédait.

Berger a t'il pour autant atteint tous les objectifs qu'il s'était fixés en Grand Prix ? Serait-ce pour cette raison qu'il a décidé de se retirer (provisoirement) du monde de la F1 ?

"Non," rétorque l'intéressé dans une interview accordée au magazine F1 Racing. "J'adore ce que je fais. Lorsque j'ai arrêté avec BMW, j'étais épuisé. Maintenant, je suis assez satisfait de refermer un chapitre qui a été accompagné de succès. Nous verrons ce que le futur apportera."

Même si l'ancien pilote autrichien reconnaît qu'il ne se ferme aucune porte, il avoue toutefois ne pas rechercher à tout prix une autre opportunité de s'investir de nouveau dans le sport.

"Si quelque chose se présente, alors je l'étudierai. Mais je ne cherche pas. Ca vient comme ça vient. Je ne vois pas grand intérêt à faire quelque chose de différent parce que je suis dans le sport automobile depuis 30 ans. Si je m'efforce à faire quelque chose, j'aimerais le faire dans un domaine dans lequel j'ai de l'expérience. Mais je suis détendu. Si rien n'arrivait, je serais aussi très content de simplement regarder les courses et d'être un supporter."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Gerhard Berger
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités