Berger ne veut pas lâcher Toro Rosso

En milieu de semaine, Dietrich Mateschitz a annoncé qu'il avait l'intention de se séparer de Toro Rosso à partir de 2010, et ce afin de se concentrer sur Red Bull et de respecter la réglementation qui impose un châssis différent par écurie

En milieu de semaine, Dietrich Mateschitz a annoncé qu'il avait l'intention de se séparer de Toro Rosso à partir de 2010, et ce afin de se concentrer sur Red Bull et de respecter la réglementation qui impose un châssis différent par écurie.

Interrogé ce jeudi à Sepang, Gerhard Berger a précisé qu'il n'avait nullement l'intention de laisser tomber la petite Scuderia, dont il est copropriétaire. Toutefois, pour que l'équipe survive, il faudra trouver un partenaire de taille.

"Pour moi, la question n'est pas de faire de l'argent. Ma passion, c'est la course automobile. Je veux rester en Formule 1 avec l'équipe. Mais seulement s'il y a suffisamment de moyens et de possibilités pour développer l'écurie."

"Si ce n'est pas le cas, ce ne sera pas possible d'avancer. Nous avons besoin d'un partenaire important pour ça. Je ne le ressens pas mal, je le comprends totalement. Evidemment, Red Bull est mon partenaire rêvé, et ça l'a toujours été, mais il faut aussi voir ce que cela signifie."

"Je respecte tout ce qui arrive. Je supporterai tout ce qu'il désire faire mais apparemment l'objectif n'est pas de blesser l'équipe, et de lui assurer un avenir convenable," ajoute l'autrichien.

L'ancien pilote Benetton reconnaît que cette annonce pourrait déstabiliser ses troupes, mais il estime que son groupe a les ressources nécessaires pour surmonter cela.

"Je pense que nous avons suffisamment de combattants dans l'équipe pour faire face aux situations difficiles," conclut le dirigeant de Toro Rosso, qui occupe la cinquième place du championnat constructeurs avec deux points inscrits.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Gerhard Berger
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités