Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
50 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
57 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
71 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
85 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
99 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
106 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
120 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
134 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
141 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
155 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
162 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
176 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
190 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
218 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
225 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
239 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
246 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
260 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
274 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
281 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
295 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
309 jours

Ecclestone doute que la F1 survive sans Ferrari

partages
commentaires
Ecclestone doute que la F1 survive sans Ferrari
Par :
4 janv. 2018 à 14:04

Ferrari qui menace de quitter la Formule 1, voilà une intimidation dont nous avons l'habitude. Bernie Ecclestone craint toutefois que Sergio Marchionne soit sérieux lorsqu'il émet cette hypothèse.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Sergio Marchionne, PDG FIAT
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Bernie Ecclestone, président d'honneur de la Formule 1
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Bernie Ecclestone, président d'honneur de la Formule 1
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H

Le président de la marque italienne n'a pas hésité à prévenir qu'il ne ferait pas de concessions sur la réglementation moteur envisagée pour 2021, ne souhaitant pas de groupes propulseurs trop simples. Il s'inquiète également des budgets plafonnés qui sont à l'étude, Ferrari étant l'écurie la plus fortunée du plateau, et selon Ecclestone, ce n'est pas bon signe.

"Si c'était Luca di Montezemolo [président de Ferrari de 1991 à 2014, ndlr], il ne faudrait pas le prendre sérieusement. Le sport auto, c'était la vie de Luca", commente l'ancien grand argentier de la Formule 1 dans les colonnes d'Auto Motor und Sport.

"En revanche, Sergio peut vivre sans la Formule 1. Seul le business l'intéresse. Le plus important pour lui, c'est de présenter de bons résultats aux actionnaires. Si Marchionne n'aime pas ce qui s'annonce, il partira. Je pense que Ferrari peut survivre sans la Formule 1, mais l'inverse n'est pas vrai."

Il est de notoriété publique qu'Ecclestone, toujours très critique des unités de puissance turbo hybrides, ne partage pas le point de vue du Cheval Cabré concernant la réglementation.

"Il y a dix ans, j'aurais dit aux équipes : 'Allez-y avec ce foutu moteur si vous augmentez le débit et la quantité de carburant'. Mais personnellement, j'aurais laissé tomber ce moteur. C'était un désastre dès le premier jour. La Formule 1 devrait revenir à un bon moteur qui permet de belles courses, même si c'est un V12."

Toujours est-il que les menaces de Ferrari surviennent dans un contexte où la Scuderia a fait son retour aux avant-postes, jouant le titre pour la première fois depuis la saison 2012, et Ecclestone est convaincu que ce n'est que le début.

"Ils ont été suffisamment intelligents pour analyser les autres équipes et ce qu'elles font mieux", estime le Britannique. "Ils ont engagé de bonnes personnes. Mercedes fournit trois équipes. Il y a suffisamment de bonnes recrues à chasser. Ils savent ce qui a donné un tel succès à Mercedes."

Ces performances en hausse sont en tout cas une bonne nouvelle pour les organisateurs des Grands Prix, avec davantage de suspense dans la course à la victoire. "J'ai attendu cinq ans de voir Ferrari se réveiller. C'est enfin arrivé. La bataille entre Ferrari et Mercedes a mobilisé les fans."

"J'ai présenté mes excuses aux promoteurs pour leur avoir vendu très cher quelque chose qui ne respectait pas les exigences. Ils ont payé pour l'ancienne Formule 1. Tout ce qu'ils ont eu, ce sont des victoires de Mercedes. Maintenant, ils ont un meilleur rapport qualité/prix."

 
Article suivant
Todt propose que la F1 et le WEC partagent leur moteur

Article précédent

Todt propose que la F1 et le WEC partagent leur moteur

Article suivant

Le Nürburgring vise un retour en F1 pour 2019

Le Nürburgring vise un retour en F1 pour 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Auteur Benjamin Vinel