Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
46 jours

Ecclestone souhaite la présence de Mick Schumacher en F1

partages
commentaires
Ecclestone souhaite la présence de Mick Schumacher en F1
Par :
9 janv. 2017 à 13:14

Vice-champion en ADAC F4 et en F4 Italie l'an dernier, Mick Schumacher fait déjà sensation. Surtout depuis qu'il a fait son apparition dans le paddock de la Formule 1 lors du Grand Prix d'Allemagne 2016.

Mick Schumacher, Premapower Team
Mick Schumacher, Prema Powerteam
Mick Schumacher, Prema Powerteam
Max Verstappen, Red Bull Racing parle avec Bernie Ecclestone
Soirée pour la Fondation Brain & Spine : Jenson Button reçoit son
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 avec Bernie Ecclestone
Le deuxième, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid fête son titre de Champion du monde à la fin de la course
Les coulisses du titre de Nico Rosberg, Mercedes AMG F1
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 avec le trophée DHL des meilleurs tours
Bernie Ecclestone et sa femme Fabiana Flosi
Bernie Ecclestone

Schumacher avait alors suscité une certaine frénésie médiatique, qui ne va que croître avec son engagement en F3 Europe avec l'écurie Prema, cette dernière ayant remporté tous les titres en jeu depuis la création du championnat. Certains pensent déjà à une arrivée future en Formule 1 pour Mick, notamment Bernie Ecclestone.

"S'il est à peu près aussi fort que son père, pourquoi pas ?" se demande le grand argentier de la F1 dans Sport Bild. "Ce serait bien pour la F1 que le nom Schumacher soit de retour sur la grille. Mais de façon générale, je prends du plaisir à regarder la jeune génération de pilotes."

En parlant de jeunes pilotes, qui est le favori d'Ecclestone ? "Max Verstappen", répond le Britannique. "C'est un futur champion du monde. Un garçon qui n'a peur de rien et qui dit même ce qu'il pense de temps en temps. Il essaie de gagner des courses. Et il a probablement la capacité de piloter une voiture à la limite mieux que d'autres. C'est la course."

Les champions sur le départ

Petit à petit, le plateau de la Formule 1 se renouvelle, et ce sont deux champions du monde qui nous quittent pour la saison 2017, à savoir Jenson Button et Nico Rosberg.

"Je suis content qu'ils aient pris leur retraite de leur propre volonté", souligne Bernie, qui travaille en Formule 1 depuis 1957. "À l'époque, nous perdions des pilotes à cause d'autres circonstances. Ils étaient tués dans des accidents. Par conséquent, ces retraites sont source de joie, à mon avis."

La décision de Rosberg a été acclamée par certains, critiquée par d'autres, car elle a placé Mercedes dans une situation délicate sur un marché des transferts déjà quasiment verrouillé. Ecclestone, quant à lui, approuve la retraite du champion du monde 2016.

"Nico a fait son travail", affirme l'Anglais. "Il voulait devenir champion du monde, comme tant d'autres pilotes qui n'y sont pas parvenus. Maintenant, il a son titre. Pourquoi aurait-il dû continuer ? Je le comprends."

"Il a aidé la F1 en prenant une décision si courageuse. Il montre qu'il est intelligent. Il a atteint son objectif. Comment peut-on mal prendre qu'il recherche désormais des choses différentes dans la vie ? C'est très sage. Que Lewis n'ait pas l'opportunité de prendre sa revanche, ce n'est pas le problème de Rosberg."

Payer les impôts et mourir

Et la retraite, Ecclestone y réfléchit-il, à l'âge de 86 ans ? Alors que Liberty Media a entamé la procédure de rachat de la Formule 1, Bernie reconnaît commencer à envisager sa succession.

"Je n'ai besoin de rien faire, si ce n'est de payer mes impôts et de mourir. C'est vrai : un jour, la F1 devra fonctionner sans moi. Mais d'abord, il faut qu'elle soit rachetée, puis on verra. Quand Liberty possédera la F1, ils pourront faire ce qu'ils veulent. J'ai toutefois bon espoir que le gars qui est censé gérer la compagnie prenne les bonnes décisions", conclut-il.

Article suivant
Toro Rosso - Un mois de travail 24h/24 pour achever la STR12

Article précédent

Toro Rosso - Un mois de travail 24h/24 pour achever la STR12

Article suivant

Dépassements, fiabilité : ce qui devrait changer en 2017

Dépassements, fiabilité : ce qui devrait changer en 2017
Charger les commentaires