Ecclestone a envisagé de racheter Silverstone

partages
commentaires
Ecclestone a envisagé de racheter Silverstone
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
11 déc. 2018 à 08:50

Bernie Ecclestone révèle avoir manifesté son intérêt quant à un rachat du circuit de Silverstone, et il lui a été répondu que le site du Grand Prix de Grande-Bretagne n'était pas à vendre.

L'avenir du Grand Prix de Grande-Bretagne reste en question, alors que le contrat actuel expirera après l'édition 2019. Lorsque son avis sur l'avenir de la course lui est demandé, Ecclestone répond : "Ce serait bien qu'elle continue."

Lire aussi :

L'ancien grand argentier de la Formule 1 poursuit : "Ils pourraient trouver un accord, mais je pense qu'ils devront trouver une idée pour partager les pertes. Ou les bénéfices. Il faut qu'ils soient dans une position confortable, Silverstone. Je leur ai demandé s'ils voulaient vendre, parce que j'aurais acheté, et ils ne voulaient pas vendre. Ils n'étaient pas intéressés. Nous aurions pu tenir la course, évidemment."

"Bref, ils ne veulent pas vendre, donc ils sont dans une position confortable. Ils ne sont pas désespérés, mais il faut qu'ils aient une course de F1." Silverstone n'a pas souhaité faire de commentaire sur les propos d'Ecclestone.

Bernie Ecclestone sur la grille

Chase Carey, président de la F1, a récemment déclaré qu'il y avait d'autres options que Silverstone pour le Grand Prix de Grande-Bretagne. Cela laisse entendre que le souhait d'organiser une course urbaine à Londres subsiste. Cependant, d'après Ecclestone, un tel projet n'est pas viable.

"Nous avons étudié ça", explique le Britannique. "Nous avons étudié ce projet dans son ensemble, il y a huit ou dix ans. C'est trop compliqué, il y a trop de restrictions. J'avais exposé le tracé dans le centre de Londres, passant devant Buckingham Palace, tout était fait."

"Lors des réunions, j'ai essayé d'expliquer à la Cité de Westminster et à son maire qu'il fallait trouver l'argent pour le faire. Et voir combien d'argent ils étaient prêts à y mettre. Les deux personnes qui pouvaient faire la différence, rassemblées, arrivaient à 3M£ [près de 4M€ à l'époque]. J'ai répondu : 'Cela permettra peut-être d'acheter l'eau minérale pour les centaines de réunions que nous allons devoir faire. Donc je pense qu'on va oublier'."

Article suivant
Sainz se sent "puissant" dans son rôle de leader McLaren

Article précédent

Sainz se sent "puissant" dans son rôle de leader McLaren

Article suivant

McLaren pense être "sur la voie de la guérison"

McLaren pense être "sur la voie de la guérison"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper