Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Course dans
19 Heures
:
44 Minutes
:
20 Secondes
23 oct.
Prochain événement dans
26 jours
31 oct.
Prochain événement dans
34 jours
13 nov.
Prochain événement dans
47 jours
04 déc.
Prochain événement dans
68 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
75 jours

Best of photos 2019 - La sélection de la rédaction

partages
commentaires
Best of photos 2019 - La sélection de la rédaction
Par :

Comme chaque année, la rédaction de Motorsport.com met en commun sa sélection de photos préférées à l'issue de la saison. Voici nos choix, totalement subjectifs, tantôt esthétiques, tantôt symboliques...

Lire aussi :

Cliquez sur les flèches pour passer d'une photo à l'autre.

Diapo
Liste

1/36

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Photo choisie par Fabien Gaillard

Le cas Vettel-Hamilton au Canada a fait couler beaucoup d'encre, virtuelle ou réelle. Sanction juste ou injuste, chacun aura sa vision des choses mais il s'agit d'un des épisodes marquants de la saison, qui a ouvert la voie à un changement dont l'ampleur reste à connaître en Formule 1...

2/36

Photo choisie par Léna Buffa

Fabio Quartararo et Andrea Dovizioso tombent peu, mais leur accident commun à Silverstone est assurément l'un des moments les plus glaçants de la saison MotoGP, la chute du Français ayant entraîné celle, très spectaculaire, du pilote Ducati. L'issue en a été heureuse et nous permet aujourd'hui d'admirer, ébahis, les clichés qui en restent et qui nous remémorent la violence du choc. Un témoignage parmi d'autres des risques encourus à chaque départ par l'ensemble de ces funambules, alors qu'à l'avant Marc Márquez et Álex Rins partaient pour le duel le plus serré depuis 2006...

3/36

Photo de: Chris Owens

Photo choisie par Michaël Duforest

Pour la première fois depuis 104 ans, le drapeau tricolore a tenu une place de choix sur l'Indianapolis Motor Speedway !

4/36

Photo de: Citroën Communication

Photo choisie par Fabien Gaillard

Qu'elle avait bien commencé cette saison 2019 pour Sébastien Ogier et Julien Ingrassia au volant de leur Citroën C3 WRC, pour le retour de l'équipage français dans le giron de la marque aux chevrons, avec deux victoires sur les trois premiers rallyes, dont le mythique Monte-Carlo. Mais au bout du chemin, une année décevante au terme de laquelle Ogier et Citroën ont vu leurs routes se séparer, le constructeur français quittant en sus le WRC en le justifiant d'une manière... discutable.

5/36

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Photo choisie par Guillaume Navarro

"Vous pouvez voir mon visage, ce n'est pas celui des bons jours. Il y a une raison à cela, je n'aime pas faire de course comme aujourd'hui, car je donne tout ce que j'ai en piste mais je ne peux pas aller plus vite que cela. Je n'aime pas cette position, je n'aime pas cette situation mais je pense que je suis un champion, et les champions continuent de se battre jusqu'à ce qu'ils trouvent une solution, et je vais trouver une solution."

La douleur et la détresse, tout autant que la détermination de Jorge Lorenzo, lors du GP d'Espagne, ne sont pas feintes. À Jerez, le Majorquin souffre terriblement et se lamente du fait d'être "revenu au même point qu'il y a deux ans". Le comportement d'une monture dont il peine à prendre la mesure est un vrai châtiment. Le champion était loin d'imaginer que cette arrivée en 12e position, à 18 secondes du vainqueur du jour, deviendrait l'un des trois meilleurs résultats de sa saison 2019. Le 19e triplé espagnol de l'Histoire du MotoGP (Márquez, Rins, Viñales) est célébré sans lui. On ne le savait pas encore, mais la dernière fois que l'on aura vu Por Fuera sur le podium aura été la célébration de sa dernière victoire, un beau jour d'été 2018, sur le GP d'Autriche avec Ducati…

6/36

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

Photo choisie par Basile Davoine

Une photo de Carlos Sainz lors des essais hivernaux à Barcelone, qui regroupe à elle seule bien des sentiments : l'esthétique grâce à la lumière, la frénésie par les étincelles, la complexité à travers les vortex au niveau de l'aileron arrière, et l'ensemble qui forme l'excitation à l'aube d'une nouvelle saison.

7/36

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

Photo choisie par Benjamin Vinel

Le passage de Pierre Gasly chez Red Bull a mal tourné dès les essais hivernaux avec deux sorties de piste, dont celle-ci. Rétrogradé chez Toro Rosso à la trêve estivale, le Français y a montré un tout autre visage et a rebondi de la meilleure des manières, avec notamment un podium au Brésil.

8/36

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

Photo choisie par Fabien Gaillard

Une photo aussi belle qu'elle est symbolique. Singapour, la seule victoire de Vettel, offerte sur un plateau par Ferrari qui a reconnu vouloir relancer l'Allemand. Pourtant, à l'arrière-plan, dans le faste et le brillant d'un succès inattendu et inespéré lors d'une saison difficile, le destin du quadruple Champion du monde au sein du Cheval cabré semble se brouiller, sous les effets conjugués de ses errements et d'un nouvel équipier particulièrement performant.

9/36

Photo de: Steve Etherington / Motorsport Images

Photo choisie par Basile Davoine

En perdant Niki Lauda, l'écurie Mercedes a vu partir un pilier de ses récents succès. Sans doute a-t-on parfois sous-estimé son influence et son importance dans les rangs de l'écurie allemande. Mais celle-ci lui a rendu des hommages à la hauteur, avec élégance, à l'image de cette casquette rouge restée toute la saison dans le stand des flèches d'argent.

10/36

Photo de: DPPI

Photo choisie par Benjamin Vinel

Je me suis longtemps demandé avec quelle photo rendre hommage à Anthoine Hubert. Il y avait bien sûr les images de son triomphe à Monaco, où il avait franchi la ligne moins d'un dixième devant son dauphin, ou encore son succès à domicile en France, mais ces clichés sont déjà connus de tous.

Un mois après la mort du protégé du Losange, tous les membres de la Renault Sport Academy ont porté son casque le temps d'un week-end. Arboré par Victor Martins en Formule Renault Eurocup, ce heaume rose a ainsi connu deux nouvelles victoires à Barcelone. D'où une émotion poignante.

11/36

Photo de: Ducati Corse

Photo choisie par Léna Buffa

J'aurais aisément pu choisir un portrait de Danilo Petrucci, entré dans le clan des vainqueurs après ce Grand Prix d'Italie, tant sa délivrance était poignante, mais la course en elle-même a été si photogénique que l'on peut difficilement passer à côté d'un tel cliché. Cette année, trois courses MotoGP se sont jouées pour moins d'un dixième, au point que cette victoire adjugée pour 43 millièmes n'est "que" la troisième arrivée la plus serrée de l'année... (relisez cette phrase)... Pour l'emporter, Petrucci a dû venir à bout non seulement du plus grand pilote de l'ère actuelle, mais aussi de son propre coéquipier, le "meilleur des autres" depuis trois ans. À domicile, le pilote italien, poursuivi par la conviction qu'il doit continuellement faire ses preuves, a clairement livré l'une des plus belles courses de ces dernières années.

12/36

Photo de: Arrow SPM

Photo choisie par Michaël Duforest

Le futur sous toutes ses formes ! L'Aeroscreen tout d'abord, qui sera apposé sur l'ensemble des monoplaces d'IndyCar dès 2020, mais aussi le futur symbolisé par Arrow McLaren SP, et son jeune loup Patricio O'Ward !

13/36

Photo de: MotoGP

Photo choisie par Guillaume Navarro

Grand Prix de Malaisie, fin de la Q2. Sonnant la charge avec un chrono redoutable qui lui vaudra une cinquième pole position, Fabio Quartararo est imparable. Marc Márquez, qui mène confortablement le championnat, n'a pas réellement besoin de prendre de risques. Pourtant, l'Espagnol sait qui s'est trouvé cette année un nouvel adversaire à contenir sérieusement dès maintenant en vue de futurs duels, et sur qui il est nécessaire de placer une pression de tous les instants. C'est en se plaçant dans la roue de son adversaire et en poussant à la limite que le Champion du monde part spectaculairement à la faute, avant de se réceptionner lourdement sur les pieds. Il l'admettra plus tard : il voulait "entrer dans la tête" d'El Diablo. Il le fera avec merveille le lendemain, en remontant avec autorité jusqu'à la deuxième place du GP en dépit d'un corps ankylosé, et après être parti de la 11e place de la grille tandis que le rookie Yamaha glissait jusqu'au septième rang.

14/36

Photo de: Phillip Abbott / Motorsport Images

Photo choisie par Michaël Duforest

Norman est peut-être le seul qui a réussi à voler la vedette à son maître Simon Pagenaud cette saison ! Le chien du pilote français est une telle star qu'il a été immortalisé sur le "Baby-Borg", la version miniature du trophée que reçoit le vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis.

15/36

Photo de: Alexander Trienitz

Photo choisie par Benjamin Vinel

2019 marquait la fin d'une ère au Grand Prix de Macao, les Formule 3 "traditionnelles" ayant été remplacées par la Dallara F3 2019, au grand dam des puristes. Faut-il s'en plaindre ? Les nouvelles F3 sont bien plus rapides et tutoient les 300 km/h en ligne droite, avec des caméras embarquées donnant une sensation de vitesse incroyable. Le spectacle était au rendez-vous avec de nombreux dépassements et une belle bataille pour la victoire entre Jüri Vips et Richard Verschoor. Que demander de plus ?

16/36

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Photo choisie par Léna Buffa

Toute la fierté candide d'un pilote de 20 ans qui pour la première fois monte sur le podium d'un Grand Prix MotoGP, le septième dont il prenait le départ. Critiqué pour son manque de réussite en Moto3 et Moto2, Fabio Quartararo a renversé la situation comme personne et a su mettre les fans mais aussi les plus féroces des observateurs dans sa poche. Et il n'est pas qu'un garçon juvénile et gentil, car il lui a assurément fallu une bonne dose de maturité pour à la fois s'opposer comme il l'a fait à Marc Márquez, et pour ne pas se laisser aller à l'agacement face à une victoire dont on lui a parlé à chaque Grand Prix après ce premier podium et qui n'est finalement pas arrivée.

17/36

Photo de: JEP / Motorsport Images

Photo choisie par Basile Davoine

Incroyable mais vrai ! Une Toyota LMP1 en pleine course et sous la neige ! Ça s'est passé à Spa-Francorchamps, et ce jour-là, les conditions étaient aussi épiques qu'invraisemblables pour une course d'Endurance.

18/36

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

Photo choisie par Emmanuel Touzot

Charles Leclerc vient de remporter sa première victoire en Formule 1 à Spa-Francorchamps. Il dédie ce succès à son ami Anthoine Hubert, décédé la veille dans un accident survenu au début de la course de F2.

19/36

Photo de: Chang International Circuit

Photo choisie par Michaël Duforest

On le dit souvent, les pilotes de MotoGP sont de véritables funambules, mais parfois ils tombent du fil... Incroyable de se dire qu'après l'atterrissage plus que brutal, Marc Márquez allait remporter un nouveau titre de Champion du monde le dimanche !

20/36

Photo de: Gavin Baker / Motorsport Images

Photo choisie par Michaël Duforest

En une photo, toute la joie, le soulagement, et la hauteur de l'accomplissement réalisé ressortent !

21/36

Photo de: Monster Energy

Photo choisie par Emmanuel Touzot

Du haut de cette image, 15 titres de Champion du monde vous contemplent ! Lewis Hamilton et Valentino Rossi ont échangé leurs montures à Valence. Si ce n'était pas le premier galop d'essai pour l'Italien dans une monoplace de F1, le pilote Mercedes a vécu sa première expérience au guidon d'une MotoGP.

22/36

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

Photo choisie par Benjamin Vinel

Une carrière en perdition ? Nico Hülkenberg ne sera décidément pas parvenu à tenir les promesses de performances époustouflantes en formules de promotion. L'Allemand n'a certes jamais couru pour un top team, mais il a gâché ses rares opportunité de coup d'éclat. Un très bon exemple est cette course à Hockenheim, où il était quatrième à la régulière avant de perdre le contrôle sous la pluie, victime de cet impressionnant aquaplaning. C'était dur à avaler pour le recordman du nombre de Grands Prix sans podium (177), qui quitte la Formule 1 par la petite porte.

23/36

Photo de: McLaren

Photo choisie par Michaël Duforest

Au moment de sa présentation, on ne pouvait qu'espérer que la voiture de droite ne puisse répéter les exploits de sa glorieuse aînée... Au lieu de cela, c'est à un incroyable fiasco que nous avons assisté...

24/36

Photo de: MotoGP

Photo choisie par Emmanuel Touzot

Fabio Quartararo en lutte avec Marc Márquez. Bien qu'il n'ait pas remporté de course en 2019, le Français a représenté l'un des plus coriaces adversaires pour l'octuple Champion du monde, alors qu'il disputait sa première saison. Après de nombreuses passes d'armes cette saison, un beau duel se profile pour 2020.

25/36

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

Photo choisie par Benjamin Vinel

Nouveau championnat réservé aux femmes, W Series a soulevé le débat, et chacun jugera si son existence est judicieuse. En attendant, il a permis à 20 pilotes de s'aguerrir, dont certaines n'avaient pas couru depuis des années, faute de budget. C'est le cas d'Alice Powell, double Championne de Formule Renault et toujours candidate à la victoire cette saison... sauf lorsqu'un incident l'en empêchait, comme ce spectaculaire accrochage à Misano !

26/36

Photo de: Hasan Bratic / Motorsport Images

Photo choisie par Basile Davoine...

Ce fut l'un des duels hâletants de la saison 2019 de Formule 1, et en plus du privilège d'y avoir assisté en direct, nous avons eu la chance de le retrouver immortalisé à tout jamais. La série de clichés de Hasan Bratic, photographe pour Motorsport Images, est un témoignage stupéfiant de la passe d'armes survenue à la Chicane du Port.

... et Emmanuel Touzot

L'accrochage est évité de peu entre Lewis Hamilton et Max Verstappen après une attaque du Néerlandais à Monaco. Les photos de ce duel ont été capturées par Hasan Bratic, surnommé "Mister Crash" pour sa capacité à immortaliser les accidents récents en Formule 1, notamment l'accrochage entre les Red Bull à Bakou en 2018.

27/36

Photo de: MotoGP

Photo choisie par Léna Buffa

Deux ans après sa mort, le souvenir de Nicky Hayden reste poignant pour bon nombre de membres du paddock MotoGP et, bien sûr, pour sa famille. Earl Hayden nous a rappelé à tous la tristesse qui perdure chez ses proches lorsque le numéro 69, celui-là même qu'il avait inspiré à son fils, a été retiré du championnat. Entre émotions tristes et douces, la famille de la moto était là pour le soutenir, à l'image ici de Freddie Spencer.

28/36

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Photo choisie par Guillaume Navarro

Ferrari a peiné à taper dans le mille. Le 1000e Grand Prix de l'Histoire n'est pas revenu à l'historique équipe du championnat et, surtout, ne laissait pas imaginer un retour imminent du Cheval Cabré aux avant-postes, en dépit d'essais hivernaux prometteurs. Troisième manche de la saison 2019, la course de Shanghai a même marqué le troisième doublé de rang de l'équipe Mercedes, qui a ensuite continué à enchaîner les succès comme des perles et fait table rase sur l'ensemble des courses jusqu'au GP de France. Le cycle de succès de Mercedes a enfin été brisé par Red Bull, en Autriche, au terme d'un duel remporté par Max Verstappen sur un Charles Leclerc en ayant tiré une amère leçon d'agressivité à resservir plus tard dans la saison. Il aura finalement fallu attendre le GP de Belgique, 13e manche de la saison, pour voir Ferrari conclure un week-end en haut du podium et encore deux courses de plus, à Singapour, pour assister à un succès de Sebastian Vettel.

29/36

Photo de: Scott R LePage / Motorsport Images

Photo choisie par Emmanuel Touzot

Simon Pagenaud fait le show devant les tribunes pleines de l'Indianapolis Motor Speedway : le pilote Penske vient de remporter les 500 Miles d'Indianapolis pour la première fois de sa carrière. Il est le premier Français à y parvenir depuis plus d'un siècle et conclut un mois de mai parfait avec la victoire au GP d'Indianapolis et la pole position à l'Indy 500.

30/36

Photo de: Ford Performance

Photo choisie par Guillaume Navarro

2019 marquait la dernière sortie de la sublime Ford GT au Mans. Dans quatre livrées aussi marquantes que le design si spécial de cette auto dont le potentiel réel n'a jamais réellement pu être vu au cours de la saison, la marque à l'ovale bleu a fait honneur à la légende du Mans, malheureusement sans pouvoir exprimer le réel potentiel de cette machine radicale.

L'auto #68 du local de l'étape Sébastien Bourdais, initialement arrivée quatrième, a été disqualifiée en raison d'un volume de carburant embarqué jugé non conforme de 0,83l. Les #67, #69 et #66 préparées par Ganassi n'ont pas non plus été récompensées par le podium, étant officiellement classées en quatrième, cinquième et sixième positions en LMGTE-Pro, derrière les vainqueurs en Ferrari 488 GTE Evo et deux Porsche 911 RSR d'usine.

31/36

Photo de: Geoffrey M. Miller / Motorsport Images

Photo choisie par Michaël Duforest

Il n'y a pas que McLaren qui a joué la carte rétro cette année, puisque Marco Andretti a rendu hommage à son grand-père Mario avec cette livrée, réplique de celle avec laquelle le patriarche de la famille a remporté l'Indy 500, il y a 50 ans. Seule victoire Andretti à ce jour...

32/36

Photo de: MotoGP

Photo choisie par Léna Buffa

Les visières claires sont toujours un précieux atout des photographes pour témoigner de la hargne qui transcende les pilotes, quels qu'ils soient et quelles que soient leurs difficultés. C'est ici aussi une rare image de Jorge Lorenzo en piste auprès d'Andrea Dovizioso cette saison, alors qu'après avoir connu une union tendue chez Ducati ils se sont à nouveau retrouvés dans des clans adverses, mais sans réellement s'opposer.

33/36

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Photo choisie par Fabien Gaillard

Les explosions de moteurs sont de plus en plus rares en F1. Les unités de puissance doivent être des monstres de fiabilité, sous peine de pénalités importantes, et les défaillances sont souvent évitées ou limitées rapidement. À Spa, le moteur Mercedes de la Williams de Kubica est parti avec (un gros) panache.

34/36

Photo de: Motorsport.com

Photo choisie par Guillaume Navarro

On fait parfois dire ce que l'on veut aux chiffres, mais il n'y a qu'une manière de lire ceux-ci : Marc Márquez évolue sur une autre planète que le reste du plateau MotoGP. L'Espagnol a presque remporté à lui seul le championnat du monde des constructeurs avec ses 420 points. En réalité, c'est bien simple : sans sa chute depuis la tête du GP d'Austin, qui valait 25 unités, il aurait bel et bien battu à lui seul l'équipe Ducati factory et remporté le titre constructeurs comme celui des équipes ! Le tableau final est spectaculaire : un unique résultat vierge, tous les autres GP achevés en première ou deuxième position, sans aucune troisième marche du podium. Et une moyenne de 22,1 points/course, collectée parfois avec des coups de maître dans les derniers hectomètres de GP de haute lutte, parfois en ayant joué au chat et à la souris avec ses adversaires, parfois en solitaire... et parfois diminué physiquement ! Ce Marc Márquez-là, plus mature que jamais, et visant désormais une nouvelle forme d'hégémonie familiale sur la discipline, sera bien difficile à battre, quels que soient la force mentale, le talent et la vitesse de son adversité dans le futur.

35/36

Photo de: Lorenzo Bellanca / Motorsport Images

Photo choisie par Fabien Gaillard

La lutte âpre entre les deux jeunes loups les plus en vue de la F1 a trouvé son premier écrin en Autriche, en même temps que la discipline intégrait le fameux "Let Them Race", pour donner plus de latitude aux pilotes dans les combats en piste, quitte à ce que les règles établies soient transgressées assez nettement...

36/36

Photo de: FIA Formula 2

Photo choisie par Basile Davoine

D'Anthoine Hubert, trop tôt parti, je voulais absolument retenir l'image d'un garçon talentueux, souriant et victorieux. Dans les oreilles une Marseillaisse qui retentissait sur le Circuit Paul Ricard au terme d'une course de F2, pour un jeune homme attachant à qui un si bel avenir était promis. Sa gentillesse reste le plus beau des souvenirs.

Diaporama - Le film du sixième titre de Lewis Hamilton

Article précédent

Diaporama - Le film du sixième titre de Lewis Hamilton

Article suivant

Ils nous ont quittés en 2019

Ils nous ont quittés en 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , FIA F2 , IndyCar , 24 Heures du Mans , MotoGP , WRC , WEC
Auteur Rédaction Motorsport.com