Bianchi - J'ai fait une petite bise au mur !

La première séance d’essais libres a tourné court pour Jules Bianchi à Montréal

La première séance d’essais libres a tourné court pour Jules Bianchi à Montréal. Héros à Monaco il y a dix jours, le Français est parti à la faute après une heure d’essais. Une petite erreur lourde de conséquences sur le circuit Gilles Villeneuve, puisque la Marussia est allé heurter le mur suffisamment fort pour mettre fin à la séance du pilote tricolore.

Après être rentré au stand à très faible allure, Bianchi a reconnu avoir trouvé la limite à ne pas aller tutoyer de trop près pour la suite du week-end. Il ignore encore quelle est l’étendue précise des dégâts.

« J'ai fait une petite bise au mur ! C'était trop près ! », a-t-il déclaré. « On a trouvé la limite, elle est très proche à Montréal ! On ne sait pas encore ce qui est cassé, et ce qui est à changer. »

En dépit du temps perdu, Bianchi est optimiste quant aux progrès effectués sur sa monoplace.

« On a vraiment amélioré l'appui, mais c'est le cas de tout le monde. Ce n'est pas facile ici au freinage. Après Monaco, nous étions vraiment heureux, mais maintenant, nous sommes de retour au boulot, et notre concentration se porte sur Montréal. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Gilles Villeneuve , Jules Bianchi
Type d'article Actualités