Bianchi revient au Canada avec la tête sur les épaules

Arrivant au Canada comme le héros du Grand Prix de Monaco, Jules Bianchi a presque fait oublier le doublé Mercedes dans le paddock en marquant ses premiers points en F1, mais surtout, les premières unités de l’équipe Marussia

Arrivant au Canada comme le héros du Grand Prix de Monaco, Jules Bianchi a presque fait oublier le doublé Mercedes dans le paddock en marquant ses premiers points en F1, mais surtout, les premières unités de l’équipe Marussia. C’est cependant avec la tête bien vissée sur les épaules que le Niçois pose les pieds à Montréal.

« Ce fut vraiment chouette, dimanche, après avoir franchi la ligne d’arrivée », se délecte le Français au micro de Sky Sports. « Tout le monde était si heureux ; j’étais donc heureux aussi. Je suis aussi allé voir tous les gens de l’usine, parce toutes les personnes ne sont pas en piste. J’étais vraiment ravi de parler avec tout le monde, et c’était bien pour les gars ».

En course, rien ne fut acquis jusqu’au franchissement du drapeau à damiers, et Bianchi savait que si de nombreux pilotes de top teams avaient connu des aléas, un tracas pouvait bien menacer sa propre position également.

« Je pouvais sentir que ça avait l’air bon. A un moment, je pense que j’ai dépassé Kobayashi ; j’étais P12 ; et ça avait donc l’air bon pour nous. Passé P10, c’était meilleur, mais je savais que j’avais cette pénalité, et c’était donc un moment difficile. Je savais que j’aurais fini P11, mais j’ai ensuit vu Räikkönen et Magnussen arrêtés en piste, et c’était génial. Il me fallait encore finir la course, et il a fallu rester concentré ».

« C’est bien évidemment important pour l’équipe et pour moi de marquer nos premiers points. Pour le team, je suis vraiment heureux, vraiment enthousiasmé. Ils le méritent. Ils ont fait un super travail toute l’année et l’an dernier également. Mais particulièrement cette année ; car j’ai été avec eux et je sais ce qu’ils font ».

Salué par l’ensemble du paddock, Bianchi a bien évidemment reçu de nombreuses félicitations en provenance de Ferrari, son « autre » team, avec qui il a beaucoup travaillé dans le cadre de la Ferrari Drivers’ Academy.

« Je connais beaucoup de monde dans l’équipe, et nombreux sont donc ceux qui m’ont envoyé des textos, ou qui avaient l’air heureux pour moi et m’ont félicité en piste. C’était chouette de recevoir tout ce soutien de la part des gens du paddock en général », décrit-il.

Cerise sur le gâteau, Fernando Alonso a fait savoir son admiration pour le résultat de son « ami ».

« C’est toujours bien de recevoir un message comme cela de Fernando. Je le connais assez bien grâce à Ferrari, et c’est toujours bien d’entendre des choses comme ça. Cela me donne envie de faire encore de bons résultats, de montrer aux gens que je suis un bon pilote. Bien sûr, c’est vraiment important pour moi d’avoir marqué mes premiers points à Monaco. Mais comme dit, nous voulons maintenant être dans cette position pour toutes les courses. Nous allons juste essayer d’être aussi réguliers que possible, et aussi rapides que possible pour les prochaines courses, et essayer de faire de bonnes manches. Ce sera l’objectif pour moi ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Jules Bianchi
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités