Bilans Saison 2021
Dossier

Bilans Saison 2021

Bilan 2021 - Mick Schumacher à l'école des sorciers

Placé dans une écurie Haas ne lui permettant pas de briller, Mick Schumacher s'est acquitté d'une année d'apprentissage forcément utile.

Bilan 2021 - Mick Schumacher à l'école des sorciers

Ces bilans 2021 sont aussi l'occasion pour vous de noter chaque pilote, grâce au module situé au bas de cet article.

Tout dans le parcours de Mick Schumacher laissait pressentir qu'il deviendrait, tôt ou tard, pilote de Formule 1. Il n'aura même pas dû attendre ses 22 ans pour cocher cette case, envoyé en pension par Ferrari chez Haas F1 avec pour consigne d'y faire ses classes. Un environnement à la dure sous les ordres du directeur Günther Steiner et avec pour camarade de classe Nikita Mazepin, un ami qui ne lui veut pas vraiment du bien. Pas forcément l'endroit rêvé, mais tout élève studieux aurait su s'en sortir.

C'est ce qu'a fait le pilote allemand, qui a d'abord débarqué sous pression, tous les regards étant braqués sur lui en raison de son patronyme si célèbre. Néanmoins, l'entourage de Mick Schumacher veille, et il est surtout très hermétique, très contrôlé, lui offrant un cadre serein pour travailler. Certes, le jeune homme n'est pas le plus fascinant qui soit devant un micro tant sa parole semble policée et maîtrisée, mais ce n'est pas bien grave. Et surtout, ce n'est pas ce qui lui est demandé.

En arrivant chez Haas, il connaissait la donne : devoir faire avec une monoplace n'ayant quasiment pas évolué durant l'hiver alors qu'elle était déjà la moins rapide du plateau fin 2020. Chacun connaît l'enjeu dans un tel cas de figure, celui de devoir battre son coéquipier. Mission accomplie, puisque le jeune Schumacher n'a pas vraiment laissé sa chance à Nikita Mazepin, écrasé 20-2 en qualifications et régulièrement battu en course. 

Tout bon élève qu'il puisse être, il a parfois fauté, commettant des erreurs de débutant qui, à coup sûr, lui permettront d'apprendre. Sur l'ensemble de la saison, Mick Schumacher est d'ailleurs plus souvent parti à la faute que son coéquipier, mais le bilan lui reste très largement favorable.

Mick Schumacher au volant de la Haas VF-21.

Mick Schumacher au volant de la Haas VF-21.

Il a démontré aussi qu'il était prêt mentalement, car la pseudo entente cordiale avec Nikita Mazepin avait de quoi le faire sortir de sa bulle et de sa concentration. Le Russe a plusieurs fois dépassé la limite dans leur combat fratricide en piste, surtout durant la première partie de saison, mais en dehors d'un éclat de voix à la radio en toute fin de Grand Prix d'Azerbaïdjan, Mick Schumacher est toujours resté droit dans ses bottes, à sa tâche et imperturbable, au moins de façade.

Sur le plan des résultats purs, la saison 2021 représente finalement peu d'intérêt dans un tel cas de figure. On notera que l'Allemand a vu l'arrivée lors de 19 des 22 Grands Prix auxquels il a participé et qu'il a signé pour meilleure performance la 12e place au Grand Prix de Hongrie, marqué par un scénario pour le moins agité.

L'essentiel est ailleurs puisque la saison 2021 était clairement celle de l'apprentissage pour le Champion de F2 en titre. Le voici accepté sans aucun problème en deuxième année, toujours dans la même école, avec l'espoir de disposer d'un matériel plus performant grâce à la nouvelle réglementation. C'est sans aucun doute le souhait le plus ardent de Ferrari pour voir un peu plus ce qu'a dans le ventre son jeune apprenti.

Tout dans le parcours de Mick Schumacher laisse pressentir qu'il pilotera un jour une Ferrari. À lui d'écrire la suite de l'histoire.

partages
commentaires
Button compte passer plus de temps avec les pilotes Williams en 2022
Article précédent

Button compte passer plus de temps avec les pilotes Williams en 2022

Article suivant

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton
Charger les commentaires