Bilans mi-saison F1 2017

Bilan mi-saison - Haas, la confirmation

Dans les faits, on peine désormais à considérer Haas F1 Team comme une nouvelle équipe. C'est dire ce qu'a réalisé l'écurie américaine depuis ses débuts dans l'élite en 2016.

Loin de se casser les dents sur la Formule 1 comme l'ont fait les nouveaux teams de 2010 (certes dans un contexte tout autre), Haas avait créé la sensation l'an passé, lorsque Romain Grosjean s'était classé sixième du Grand Prix d'Australie, puis cinquième à Bahreïn. Dix-huit points en deux courses, voilà un scénario que peu d'observateurs auraient prédit !

La suite de la saison a été plus difficile, avec les difficultés inhérentes à la découverte de la catégorie reine. Surtout, la structure menée par Gene Haas et Günther Steiner a levé le pied sur les évolutions pour préparer au mieux la nouvelle réglementation de 2017, et comment le lui reprocher ?

Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17

Performances convaincantes

Pour l'instant, les résultats sont au rendez-vous. Haas a marqué 29 points, un de plus que l'an passé à pareille époque, mais a surtout démontré bien plus de constance dans ses performances : l'équipe américaine a placé au moins une monoplace dans le top 10 lors de sept des onze manches de ce début de campagne.

La VF-17, qui a d'ailleurs perdu ses couleurs après quelques courses, a rarement été la voiture la plus rapide du milieu de tableau (groupe dans lequel nous incluons toutes les écuries sauf les trois top teams et Sauber), seulement en Australie et en Autriche, tout comme elle n'a pas souvent été la plus lente non plus : ce ne fut le cas qu'au Canada.

Des progrès sont même visibles en qualifications, où Haas dénombre 14 passages en Q2, dont cinq en Q3. Sur la même période en 2016, Romain Grosjean et Esteban Gutiérrez étaient plus réguliers en Q2 – la présence de Manor en fond de grille y contribuait – mais n'avaient qu'une Q3 à leur actif.

Plus de Gutiérrez chez Haas, d'ailleurs, puisqu'après une campagne vierge de tout point, le Mexicain a été remplacé par Kevin Magnussen, qui affiche un niveau bien plus proche de celui de Grosjean. En qualifications, le Français conserve l'avantage avec un score de 7-4. Sur l'ensemble des séances, l'écart moyen est également en sa faveur : 0"236.

En course, c'est encore plus équilibré, bien que Grosjean compte 18 points contre 11 pour Magnussen. Les deux pilotes ont eu quelques mésaventures : le Français a subi une fuite d'eau en Australie quand il était septième, alors qu'en Espagne, le Danois tenait la neuvième place lorsqu'il a eu une crevaison. Le temps fort de ce début de saison ? La sixième place signée par Grosjean au Red Bull Ring, "meilleur des autres" derrière les pilotes des top teams.

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, bloque une roue

Les freins, encore et toujours

Il reste à trouver la conclusion de cette saga des freins, qui met bien souvent Romain Grosjean en grande difficulté, tandis que Kevin Magnussen s'accommode généralement sans problème de sa monoplace. Les VF-17 sont équipées tantôt de disques Brembo, évolués par rapport à deux qui posaient problème l'an dernier, tantôt de disques Carbone Industrie, mais le fait est que dans tous les cas, il est rare que les freins donnent entière satisfaction au fer de lance de l'équipe, qui reste dans l'incertitude à ce sujet.

Cela nous permet au moins parfois de voir Grosjean dans un remarquable ballet de tête-à-queue (et de communications radio agacées), principalement en essais libres lorsqu'il cherche la limite. Car en course, le tricolore se tient généralement à l'écart des problèmes, tout comme son coéquipier Magnussen, en dehors de la vilaine manœuvre réalisée par ce dernier sur Nico Hülkenberg en Hongrie.

Quoi qu'il en soit, à ce jour, on ne peut exclure que Haas se classe dans le top 5 du championnat cette saison, l'écurie américaine n'accusant que 12 points de retard sur Williams, tandis que Toro Rosso et Renault sont également mêlés à cette lutte. Et quel accomplissement ce serait.

Bilan mi-saison Haas

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean , Kevin Magnussen
Équipes Haas F1 Team
Type d'article Analyse
Topic Bilans mi-saison F1 2017