Bilan mi-saison : Force India parmi les Top Teams

Force India n’a certes pas signé de pole position ou de série de podiums comme Williams en première moitié de saison, mais le brave team indépendant de Vijay Mallya a une nouvelle fois prouvé sa valeur en se montrant régulier, ne manquant les...

Force India n’a certes pas signé de pole position ou de série de podiums comme Williams en première moitié de saison, mais le brave team indépendant de Vijay Mallya a une nouvelle fois prouvé sa valeur en se montrant régulier, ne manquant les points que lors de la dernière épreuve en date, en Hongrie.

Capable de mettre en place des stratégies pneumatiques différentes avec succès et de développer constamment, l’équipe fait partie de celles ayant bien négocié les redoutables changements techniques 2014. Avec un jeune duo aux dents longues en Nico Hülkenberg et Serio Pérez, le team pointe à la cinquième place du Championnat du Monde des Constructeurs, un petit point devant McLaren et à près de 40 de Ferrari (P2) et Williams (P3). Mais bien loin de se satisfaire de ces solides résultats, Mallya annonce que son team ne rendra pas la partie facile à ses devanciers à compter de Spa.

"C’est assez cool de voir ces deux derniers mois certains des acteurs historiquement importants derrière nous", se délecte le Team Manager indien, dont le team a souvent posé problème aux plus grandes structures. "Exception faite de la course de dimanche, lors de laquelle nous avons été extrêmement malchanceux, nous nous en sommes bien sortis. Dimanche était notre première course sans points", rappelle-t-il sur le site officiel de la F1.

Pour autant, Mallya est un homme qui va de l'avant et qui ne se contente pas de miroiter sur les bons résultats acquis. Au contraire, cette saison 2014 jusqu'à présent réussie donne encore plus faim à son team!

"Si je reviens sur ces premiers mois de l’année, je dirais que ce que j’aimerais améliorer est la Qualification. Ce fut encore un problème ce weekend. Il est probable que si nous nous étions mieux qualifiés, certains des problèmes ne se seraient pas présentés. Sur certains circuits -et Budapest est l’un d’entre eux-, votre position de départ a une grande influence sur le résultat, car notre rythme sur les longs runs nous fait habituellement remonter. Mais bien sûr, je sais aussi que l’on ne marque des points qu’en course, et hormis en Hongrie, nous en avons inscrit sur chaque manche".

Une statistique qui a du poids au sein d'un team qui ne fait que monter depuis plusieurs saisons.

"C’est une énorme affirmation de la part du team, qui se battait seulement pour un point il y a quelques années", reconnait l'Indien. "Nous avons fait un grand pas en avant. Mais je dis toujours à mon équipe de ne jamais sous-estimer la concurrence, et nous ne le faisons pas. Nous devons poursuivre le développement de la voiture, comme c’est la même plateforme qui continuera en 2015. La compétitivité de la voiture de cette année sera aussi transposée en 2015".

Ne pas oublier les points doublés en fin de saison

Même si McLaren est désormais à la chasse derrière, Force India tient à coeur de prouver que l'unité de puissance Mercedes cliente n'est pas sa seule force. Dès lors, ne pas fermer la marche des équipes fournies par la firme à l'Etoile serait un beau bonue en fin d'année. C'est encore possible, d'après Mallya.

"Nous avons évolué en quatrième position jusqu’à la huitième course, et nous sommes maintenant P5, ce qui est bien. Nous ne nous attendions pas à atteindre la quatrième et à la garder tout au long de la saison. La différence de points entre Ferrari, Williams, nous et McLaren n’est toujours pas dramatique au point de penser que nous ne pouvons pas connaître une meilleure course et passer devant.

Ainsi, aussi longtemps que nous serons suffisamment proches, je ne suis pas du tout inquiet. C’est la nature de la F1. Nous ne devons pas non plus oublier qu’il y aura des points doublés sur la dernière course, ce qui peut de nouveau tout changer. Il y a une énorme part d’imprévisibilité au sujet de qui finira où au Championnat du Monde des Constructeurs –et au Championnnat des Pilotes-. Tout est donc question de concentration, de poursuite des efforts. Et il faut s’assurer du fait qu’aucune autre équipe ne prenne trop d’avance devant nous. Nous pouvons toujours rattraper, et le chemin est encore long"!

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg
Équipes McLaren , Mercedes , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités