Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
21 Heures
:
44 Minutes
:
20 Secondes
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
85 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
105 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
119 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
133 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
161 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
168 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
182 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
189 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
225 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
239 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
252 jours

Binotto a envisagé de quitter Ferrari en 2018

partages
commentaires
Binotto a envisagé de quitter Ferrari en 2018
Par :
11 mars 2019 à 16:47

L'ex-directeur technique de Ferrari, désormais aux commandes de l'écurie italienne, reconnaît avoir pensé à la démission la saison dernière en raison des résultats décevants.

Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Mattia Binotto, directeur de Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Sebastian Vettel, Ferrari SF90, fait des étincelles
Mattia Binotto, directeur de Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Sebastian Vettel, Ferrari SF90

Promu directeur de Ferrari début janvier, Mattia Binotto aurait pu ne jamais être en position de recevoir cette offre. Auparavant directeur technique, l'Italien a confié avoir songé à présenter sa démission en fin d'année dernière, après le nouvel échec de la Scuderia dans sa quête de titre mondial face à Mercedes.

"Je pensais ne plus être en mesure de bien faire mon travail, et je l'ai fait savoir", révèle-t-il dans les colonnes du journal Corriere della Sera. "Ce n'était pas difficile uniquement pour moi, mais pour tout le groupe, car si un directeur technique ne travaille pas au mieux de ses capacités, tout se ressent chez ceux qu'il coordonne. Oui, c'est vrai : d'autres équipes s'intéressaient à moi car mon expérience a de la valeur en F1. Je suis fan de Ferrari depuis que je suis enfant. Je n'ai jamais pensé à une autre équipe que Ferrari." 

Lire aussi :

Avant sa prise de pouvoir aux manettes de la Gestione Sportiva – la branche sportive de Ferrari –, beaucoup de choses ont été dites ou écrites au sujet des relations supposément tendues entre Binotto et son prédécesseur, Maurizio Arrivabene. Néanmoins, le nouveau directeur de l'écurie de Maranello continue de nier ce scénario, ou refuse en tout cas de l'aborder publiquement, tout en reconnaissant des divergences de points de vue.

"Travaillant ici depuis 25 ans, j'ai eu la chance de vivre également des moments de gloire avec [Jean] Todt, [Ross] Brawn et [Michael] Schumacher, puis avec Stefano Domenicali", rappelle Mattia Binotto. "J'ai toujours appris de tout le monde, y compris de Maurizio, et je le remercie pour ça. Les relations personnelles ont toujours été bonnes. Il n'y a jamais eu de lutte. Les difficultés concernaient la vision, la gestion du groupe ou d'un week-end de Grand Prix. Nous avions des points de vue différents."

Mattia Binotto a la lourde tâche cette saison de mener Ferrari vers un titre mondial qui se refuse au Cheval Cabré depuis 2008 chez les constructeurs, et depuis 2007 chez les pilotes.

Article suivant
Renault "particulièrement vigilant" avec la fiabilité

Article précédent

Renault "particulièrement vigilant" avec la fiabilité

Article suivant

Toro Rosso a conçu son châssis "le plus complexe"

Toro Rosso a conçu son châssis "le plus complexe"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Basile Davoine