BMW exclut la possibilit? de rivaliser avec McLaren et Ferrari

Bien que l'écurie BMW-Sauber se présente incontestablement comme la troisième force du paddock, elle n'est toujours pas en mesure de rivaliser avec McLaren et Ferrari

Bien que l'écurie BMW-Sauber se présente incontestablement comme la troisième force du paddock, elle n'est toujours pas en mesure de rivaliser avec McLaren et Ferrari.

Les écarts varient selon les Grands Prix, mais l'équipe germano-suisse ne se laisse pas distancer par les cadors du championnat. Mario Theissen espère alors rester dans le sillage de ses adversaires, en attendant mieux pour la saison prochaine.

"Nous sommes probablement plus proches sur les circuits rapides, et l'écart se creuse sur les tracés plus lents. Il est important de maintenir un écart constant tout au long de la saison car ce sont les deux plus fortes équipes."

"Et si nous nous développement aussi rapidement qu'eux, ce sera le meilleur résultat que l'on puisse atteindre. Ensuite, nous pourrons franchir un pallier supplémentaire durant l'hiver."

Robert Kubica, quatrième en Grande-Bretagne, confirme les dires de son employeur. Mais le polonais ne se concentre pas seulement sur les leaders, il garde un oeil sur le retour des Renault.

"Selon moi, les performances nous séparant de Ferrari et McLaren sont les mêmes depuis le début de saison. C'est plus ou moins stable."

"Cela dépend également de l'endroit où nous sommes car à Magny-Cours nous étions un peu plus près et à Silverstone l'écart était plus conséquent. Mais nous devons nous méfier, maintenant Renault semble se rapprocher."

"Nous travaillons afin de poursuivre le développement, mais il faut que l'on regarde derrière nous car en fin de compte, Renault est notre plus sérieux rival au championnat."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica , Mario Theissen
Équipes McLaren , Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités