BMW sans Formule 1 avant plusieurs années

Après avoir quitté le Formula One Circus en fin de saison dernière, il fallait s’attendre à revoir jaillir des rumeurs sur un retour éventuel de BMW dans la catégorie reine du sport automobile

Après avoir quitté le Formula One Circus en fin de saison dernière, il fallait s’attendre à revoir jaillir des rumeurs sur un retour éventuel de BMW dans la catégorie reine du sport automobile.

La moindre allusion à la Formule 1 par l’un ou l’autre des membres du management de BMW pourrait être pris par ses fans comme un signe.

Les dernières déclarations de Mario Theissen - directeur de BMW Motorsport et ancien directeur de BMW Sauber F1 Team - sur la nouvelle réglementation qui entrera en rigueur en 2013 ont le mérite d’être claires sur la position du constructeur allemand.

"Quand nous avons quitté la F1, c’était une décision pour plusieurs années, parce que cela prend du temps de mettre quelque chose en place. La principale raison était que nous voulions nous concentrer sur les voitures de production adaptées en voitures de course, plutôt que sur la voiture de Formule 1. Nous venons juste de monter en puissance dans notre programme autour de la M3 GT2 en American Le Mans Series, les courses européennes d'endurance et nous sommes sur le point de décider de notre futur programme en DTM," a déclaré Mario Theissen.

Cela a déjà été évoqué, mais avec la crise économique, le management de BMW ne voyait plus d’un bon oeil tout l’argent investit dans les monoplaces de Formule 1. La technologie développée était difficilement adaptable sur les voitures de série. Le dernier exemple significatif pour BMW reste le KERS. Le constructeur allemand croyait énormément en cette technologie et a beaucoup investit pour pouvoir l’introduire en course lors de la saison 2009-2010. Aujourd’hui, les travaux effectués en Formule 1 pourraient servir dans les futurs modèles de la gamme munichoise.

Mario Theissen admet cependant que le changement de moteur - amené à être introduit par la nouvelle réglementation en 2013 - est une bonne décision pour la Formule 1, rapprochant d’avantage ce sport avec la philosophie des voitures de production.

"Je ne peux que commenter sur le moteur, car je ne connais pas les autres propositions, mais d’un point de vue de constructeur, c’est un changement positif pour aller vers des technologies innovantes qui sont pertinentes pour les voitures de production. Si on regarde ces voitures actuellement il y a une conversion des moteurs atmosphériques vers des moteurs turbo à injection directe. Il est donc parfaitement logique d’adapter ce concept et peut-être de le combiner avec d’autres éléments novateurs comme le KERS ou quelque chose de plus élaboré afin de maintenir la F1 sur le devant."

"Je crois que les moteurs actuels sont trop chers, donc s’il y a des changements de règlementation, cela pourrait être une bonne étape pour la réduction des coûts. Bien sûr la F1 doit rester le summum de la course et de la technologie au plus haut niveau."

Pour entretenir la spéculation, nous pouvons finalement y voir un signe. BMW regarde les changements techniques de la Formule 1 et cela peut laisser envisager un retour en tant que simple motoriste s’ils parviennent à maintenir des coûts de production relativement faibles tout en pouvant adapter ces moteurs aux voitures de production.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mario Theissen
Équipes Sauber
Type d'article Actualités