Une bonne nouvelle pour le GP de Mexico

Transformé en hôpital temporaire depuis plus d'un an, le circuit qui doit accueillir à l'automne prochain le Grand Prix de Mexico va redevenir un lieu dédié aux sports mécaniques.

Une bonne nouvelle pour le GP de Mexico

Réquisitionné pour être transformé en hôpital depuis plus d'un an, l'Autódromo Hermanos Rodríguez de Mexico va redevenir un circuit à part entière. Plusieurs semaines après l'apparition de la pandémie de COVID-19, les lieux ont été transformés en mai 2020 en un hôpital temporaire afin de permettre aux autorités mexicaines de combattre le virus. C'est la zone du paddock qui a été utilisée à cet effet avec, dans un premier temps, l'installation de 218 lits dont 26 d'unité de soins continus. Ce chiffre est ensuite monté à 340 lits en décembre dernier tandis que 539 soignants ont d'abord été affectés à cet hôpital avant que les effectifs ne grimpent jusqu'à plus de 1300.

Ces dernières semaines, les indicateurs de l'épidémie de COVID-19 au Mexique ont pris une tendance plutôt positive, ce qui a incité le ministère de la Santé à annoncer lundi la fermeture prochaine de l'hôpital temporaire. La fin du dispositif est prévue pour le 15 juillet "en raison du processus de conversion des unités hospitalières que la ville de Mexico est en train d'effectuer", précisent les autorités.

Les promoteurs du Grand Prix de Mexico ont souligné leur "reconnaissance pour le dévouement et l'engagement des docteurs, infirmiers, travailleurs sociaux, aides-soignants, personnels administratifs et personnels de l'IMSS [l'organisme de sécurité sociale au Mexique] qui ont coordonné leurs efforts pour répondre au défi de la pandémie".

La mobilisation de l'Autódromo Hermanos Rodríguez pour combattre la pandémie a eu une incidence sur le calendrier de la Formule E, qui se rendra le week-end prochain sur un nouveau circuit en raison de l'indisponibilité des installations dans la capitale mexicaine. Le championnat électrique organisera ainsi deux manches sur l'Autódromo Miguel E. Abed, tracé atypique de Puebla, officiellement dévoilé lundi par les organisateurs.

Lire aussi :

La restitution du circuit des Frères Rodríguez à son activité d'origine dès le début de l'été est une bonne nouvelle pour le Grand Prix de Mexico de Formule 1, qui doit avoir lieu du 29 au 31 octobre. La situation ne garantit pas encore son maintien, qui dépendra de l'évolution de la crise sanitaire, mais les promoteurs affirment "continuer à travailler avec les autorités locales et fédérales afin de garantir une expérience optimale et sûre".

Avec Sergio Pérez au volant d’une monoplace capable de s’imposer, sur une piste qui réussit bien à Red Bull Racing, les promoteurs ont la pression du peuple mexicain pour organiser le Grand Prix. À l'heure actuelle, des sources internes restent optimistes quant aux perspectives pour la tenue de l'épreuve.

partages
commentaires
Alonso : L'idée selon laquelle j'avais du mal n'était "pas juste"
Article précédent

Alonso : L'idée selon laquelle j'avais du mal n'était "pas juste"

Article suivant

Il y aura bien des spectateurs à Silverstone, mais combien ?

Il y aura bien des spectateurs à Silverstone, mais combien ?
Charger les commentaires