Bottas : Alfa Romeo doit "redresser la barre sur la fiabilité"

Ayant subi un nouvel abandon au Grand Prix de Hongrie, Valtteri Bottas souhaite un meilleur niveau de fiabilité chez Alfa Romeo.

Bottas : Alfa Romeo doit "redresser la barre sur la fiabilité"

Depuis le début de la saison 2022, Alfa Romeo a connu pas moins de huit abandons. Aucune autre écurie ne fait pire ! Et à l'exception du carambolage ayant impliqué Zhou Guanyu à Silverstone, ces déconvenues sont toutes liées à des problèmes de fiabilité concernant de près ou de loin l'unité de puissance Ferrari et la boîte de vitesses. Et avec quatre de ces retraits sur les quatre derniers Grands Prix, l'écurie italo-suisse n'a plus marqué le moindre point depuis le joli tir groupé de Bottas et Zhou dans le top 8 à Montréal.

Valtteri Bottas a justement vu son Grand Prix de Hongrie s'interrompre au 66e des 70 tours au programme, même s'il n'occupait alors que la 12e position. "J'ai simplement perdu la puissance", a déploré le Finlandais. "Le moteur s'est mis au ralenti, je ne sais pas pourquoi. Il était encore allumé, mais je n'avais pas de puissance." Il a ajouté : "Comme on le voit aujourd'hui, la fiabilité est très importante, car même si nous avions fait une super course, nous n'aurions marqué aucun point. La fiabilité est la priorité."

Bottas est quand même satisfait de cette première moitié de saison après les pépins qui avaient grandement entravé l'écurie lors des tests de pré-saison à Barcelone, lui qui a déjà fini six courses dans le top 8 et occupe la neuvième place du championnat des pilotes.

"Elle est positive, surtout après les premiers essais", ajoute le pilote Alfa Romeo au sujet de cette campagne 2022. "C'est bien de marquer des points, mais il nous faut continuer de progresser et redresser la barre sur la fiabilité. Dans l'ensemble, il y a beaucoup de points positifs, mais bien plus de choses à améliorer."

Zhou Guanyu, Alfa Romeo C42

Zhou Guanyu (Alfa Romeo)

La satisfaction est également présente du côté de Zhou Guanyu, pour ces mêmes raisons : "Surtout pour moi en tant que rookie, ayant fait face à tous ces problèmes depuis le début de l'année pour en arriver là, je pense que nous avons fait du très bon travail avec l'équipe. À Barcelone, nous étions un peu perdus, et à Bahreïn pour la première course, nous étions très compétitifs, nous avions la voiture la plus compétitive du milieu de tableau. Maintenant, évidemment, nous n'avons pas eu autant d'évolutions que les autres, nous avons perdu un peu de terrain, mais dans l'ensemble nous sommes quand même dans la bataille."

D'un point de vue plus personnel, le débutant chinois est satisfait de sa progression, bien qu'il n'ait marqué que cinq points à comparer aux 46 unités engrangées par Bottas. "J'ai commencé l'année à une seconde, à huit dixièmes, et maintenant je suis à plus ou moins un ou trois dixièmes lors de chaque week-end de course", souligne Zhou, qui a battu son aîné trois fois d'affilée en qualifications avant de repasser derrière lors des trois derniers Grands Prix.

Lire aussi :
partages
commentaires
Gasly veut une surveillance "plus juste" des limites de piste
Article précédent

Gasly veut une surveillance "plus juste" des limites de piste

Article suivant

Pourquoi Red Bull et Porsche tardent à annoncer leur alliance

Pourquoi Red Bull et Porsche tardent à annoncer leur alliance