Bottas s'attend à souffrir derrière les Ferrari et McLaren

Quatrième des qualifications, Valtteri Bottas s'élancera neuvième sur la grille de départ du GP des États-Unis 2021, en raison de sa pénalité moteur. Une position peu idéale où il devra notamment se débarrasser des rapides McLaren et Ferrari pour espérer remonter dans la hiérarchie.

Arrivé à Austin en sachant qu'il devrait reculer de cinq positions sur la grille pour l'installation d'un nouveau moteur à combustion interne sur sa Mercedes W12, Valtteri Bottas pouvait espérer la sixième place au mieux sur la grille. Las, le Finlandais, quatrième de la séance derrière les deux Red Bull et son équipier Lewis Hamilton, devrait se contenter du neuvième emplacement sur la grille.

Plus que la position en elle-même, c'est le fait qu'il se retrouve derrière les quatre Ferrari et McLaren qui l'inquiète, sur une piste où le premier secteur, sinueux et rapide, est plutôt de nature à créer des écarts irrémédiables avant la longue ligne droite.

Vous êtes arrivé en sachant que vous aviez une pénalité mais vous ne vous attendiez pas à être aussi bas que neuvième ?

Bien sûr, j'ai essayé d'être le plus haut possible, mais le problème pour moi était que le deuxième tour en Q3 était assez bordélique dans le dernier secteur, j'ai eu un blocage de l'avant puis du sous-virage et j'ai perdu beaucoup de temps. Le premier tour était à peu près correct, mais le troisième secteur n'était pas très bon. C'est comme ça, donc je vais partir en neuvième position.

Surpris par le rythme de Red Bull ici ?

Hier, ils avaient l'air bien, mais rien d'extraordinaire, donc je pense qu'ils ont fait un peu plus de progrès que nous dans la nuit. Pour moi, la voiture était bien meilleure qu'hier, mais Red Bull a fait un grand pas en avant en termes de performance, et ils ont clairement eu le dessus aujourd'hui. Je pense quand même que le rythme de course est assez similaire.

Vous devez vous frayer un chemin devant les McLaren et les Ferrari demain, vous pensez pouvoir le faire ?

Ce ne sont pas des voitures faciles à doubler, c'est sûr. Et d'après ce que j'ai ressenti hier, suivre était assez délicat, mais au moins il semble que ça va être plus ou moins une course à deux arrêts, donc il y aura minimum deux opportunités avec la stratégie.

Propos recueillis par Adam Cooper

Lire aussi :

partages
commentaires
Red Bull perplexe face à l'aileron arrière fissuré de Verstappen
Article précédent

Red Bull perplexe face à l'aileron arrière fissuré de Verstappen

Article suivant

Horner : Les problèmes de fiabilité de Mercedes sont "très inhabituels"

Horner : Les problèmes de fiabilité de Mercedes sont "très inhabituels"
Charger les commentaires