Bottas ne cache pas son énorme déception

Privé de victoire par un Sebastian Vettel intraitable, le pilote Mercedes a probablement perdu ses derniers espoirs de terminer deuxième du championnat.

Bottas ne cache pas son énorme déception
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H et Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08
Podium : le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari, le deuxième, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, le troisième, Kimi Raikkonen, Ferrari
Le deuxième, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 fête son podium au champagne
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Le poleman Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Johnny Herbert, Sky TV parle avec le poleman Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 dans le Parc Fermé
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08

Après un samedi où il avait parfaitement assuré les intérêts de son équipe suite à l'erreur de Lewis Hamilton en qualifications, Valtteri Bottas avait une occasion en or d'aller conquérir une troisième victoire en Formule 1, mais aussi de se rapprocher de l'objectif qu'est la deuxième place du championnat, occupée par Sebastian Vettel.

Les espoirs du Finlandais se sont malheureusement envolés au départ du Grand Prix, quand Vettel a pris l'avantage en plongeant à l'intérieur du "S" de Senna. Un instant décisif, qui a profondément modifié la tournure qu'aurait pu avoir cette course pour Bottas.

"Nous avons évidemment perdu la course au départ, c'est malheureux", déplore l'ancien pilote Williams. "Le problème a été le patinage. Dès que j'ai commencé à relâcher l'embrayage, j'ai perdu de la motricité, j'avais du patinage et j'ai pris un mauvais envol. J'ai essayé de fermer à l'intérieur, mais en regardant dans les rétroviseurs je ne voyais Sebastian nulle part. J'imaginais qu'il irait à l'intérieur, et il l'a fait. Il a pris un meilleur départ et il est venu à l'intérieur, c'est malheureux."

Il restait malgré tout une possibilité stratégique de vaincre Vettel, ce qu'a tenté Mercedes en anticipant légèrement le passage aux pneus tendres. Mais Ferrari a immédiatement réagi, permettant à son pilote de conserver la tête pour quelques dixièmes de secondes à la sortie des stands.

"Le rythme était très, très proche", souligne Bottas. "Nous avons essayé de mettre beaucoup de pression sur Seb et de rester proche, notamment avec l'arrêt au stand, mais ça n'a pas suffi. J'étais proche après la sortie des stands, mais pas assez pour doubler. Je suis vraiment déçu, après une belle journée hier, et ce n'est bien sûr pas bon pour moi en vue de la bataille pour la deuxième place du championnat. Nous devons faire des miracles à Abu Dhabi."

"Avec un bon départ, ça aurait été possible de garder la tête, car comme Sebastian l'a dit, notre rythme et le leur était très similaire, il n'y avait pas beaucoup de différence. Être premier après le premier virage aurait donné une course très différente, mais avec des si…"

Lauda : "Très dur de juger Valtteri"

Pour Valtteri Bottas, la pilule est certainement rendue plus amère par la performance éblouissante de son coéquipier Lewis Hamilton. Et même si les circonstances n'étaient pas du tout les mêmes pour les deux pilotes, le constat chronométrique qui les sépare seulement de trois secondes à l'arrivée reste très regardé.

"Vettel était le plus rapide, aucun doute là-dessus", estime au micro de Sky Sports Niki Lauda, président non exécutif de Mercedes. "Lewis a été exceptionnel même s'il n'est pas parvenu à prendre la troisième place, il a fait tout ce qu'il pouvait. C'est très dur de juger Valtteri. Je pense que Vettel a joué la lenteur. Il n'y avait pas besoin pour lui d'attaquer. Il a joué le bon jeu et il a gagné la course."

partages
commentaires
Remarquable, Hamilton s'est amusé comme en karting
Article précédent

Remarquable, Hamilton s'est amusé comme en karting

Article suivant

Grosjean assure avoir crevé avant l'accrochage avec Ocon

Grosjean assure avoir crevé avant l'accrochage avec Ocon
Charger les commentaires