Bottas : "Hamilton m'a dit qu'il aimerait que je sois son coéquipier"

Valtteri Bottas assure que "tout va dans la bonne direction" concernant son avenir en Formule 1.

Bottas : "Hamilton m'a dit qu'il aimerait que je sois son coéquipier"

C'est l'une des grandes interrogations en vue de la saison prochaine, et elle n'est toujours pas tranchée. Alors que Lewis Hamilton a prolongé de deux ans son contrat avant la trêve estivale, qui sera son coéquipier chez Mercedes en 2022 ? Les résultats en berne de Valtteri Bottas, reconduit d'une année sur l'autre à Brackley de puis son arrivée en 2017, ne jouent pas en sa faveur ; ni les performances très remarquées de George Russell chez Williams. D'ailleurs, il est acquis que ce volant se joue entre les deux hommes, ce qu'a reconnu Toto Wolff. Reste à savoir quand le directeur de Mercedes annoncera la décision.

Dans une situation inconfortable, Valtteri Bottas espère avoir le temps d'inverser la tendance à partir de ce week-end, qui marque la rentrée de la Formule 1 à Spa-Francorchamps pour le Grand Prix de Belgique. Le Finlandais n'a toujours pas gagné cette année et n'a signé qu'une pole position, à Portimão. En public, il affiche toutefois sa confiance, et assure notamment qu'il peut compter sur le soutien de son voisin de garage, tout en précisant que ce dernier n'aura toutefois pas d'influence.

"Il va falloir voir ce qui va se passer", a-t-il confié au micro de la chaîne finlandaise MTV. "Je ne pense pas qu'il y aura des nouvelles dans un avenir proche, mais oui, ces choses vont s'éclaircir avec le temps. Tout va dans la bonne direction. Lewis m'a dit directement qu'il aimerait que je sois son coéquipier. Ensemble, nous pouvons faire de très bonnes choses. Le fait est que les pilotes ne peuvent pas avoir de grosse incidence là-dessus… C'est une machine plus grosse derrière tout ça, et qui débouche sur la prise des décisions."

Dans le même temps, se sachant menacé, Bottas a déjà confié à son entourage la mission de regarder ailleurs pour trouver un point de chute en cas de départ. Tout au long du mois de juillet, deux noms sont revenus principalement pour éventuellement accueillir le pilote de 31 ans : Alfa Romeo et son ancienne écurie, Williams.

"Je ne peux pas dire à qui nous allons parler, ni ce qui va se passer", a répondu Bottas quant à sa recherche d'alternatives. "Mais les choses sont en train d'être discutées de manière à ce que nous puissions trouver la meilleure option pour la saison prochaine."

Lire aussi :

partages
commentaires
La bande-annonce du documentaire "Schumacher" de Netflix dévoilée

Article précédent

La bande-annonce du documentaire "Schumacher" de Netflix dévoilée

Article suivant

Le GP des États-Unis ne croit pas à une annulation

Le GP des États-Unis ne croit pas à une annulation
Charger les commentaires