Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Bottas : Je peux m'en pendre à moi-même pour l'écart avec Hamilton

partages
commentaires
Bottas : Je peux m'en pendre à moi-même pour l'écart avec Hamilton
Par :
12 oct. 2019 à 10:15

Cinq courses avant le terme de la saison 2019, Valtteri Bottas accuse un retard de 73 unités sur son équipier et leader Lewis Hamilton et estime devoir avant tout s'en prendre à lui-même.

Mathématiquement, rien n'est joué. Avec 73 points de retard sur Hamilton, Bottas peut toujours être sacré Champion du monde. Il reste en effet 130 unités à distribuer sur les cinq courses restantes. Cependant, bien sûr, la tâche s'annonce difficile et le #77 ne se fait pas d'illusions.

Quand Motorsport.com lui demande ce qu'il pense du classement pilotes du Championnat du monde, Valtteri Bottas de répondre : "Je n'y pense pas en me disant 'C'est fini', même si je connais les faits et qu'il faudrait que je sois très chanceux également pour pouvoir encore me battre pour le titre."

Lire aussi :

"Ce n'est pas encore fini. Mais je peux évidemment m'en prendre à moi-même également pour être aussi loin [derrière] au niveau des points, dans cette situation, car Lewis a été meilleur jusqu'ici, plus constamment. C'est comme ça. Désormais, nous sommes dans cette situation, je vais juste me concentrer sur chaque week-end et à mesure que nous nous rapprocherons de la fin, nous verrons ce qui se passera avec les points et quelle sera ma position finale. Au moins, c'est mieux que l'an passé, à ce stade."

Bottas a remporté deux courses cette saison mais n'est plus monté sur la première marche du podium depuis le Grand Prix d'Azerbaïdjan en avril. Depuis lors, Hamilton a gagné sept courses pour porter son total à neuf sur l'ensemble de la saison. 

Le Finlandais juge malgré tout que ses performances ont été "assez similaires" à celles de son équipier au fil de la saison. "C'est assez constant, mais c'est un pas en avant par rapport à l'an passé, ce qui est toujours une bonne chose. Mais évidemment, je veux me rapprocher et vraiment travailler sur les détails qui feront la différence."

Lire aussi :

Parmi ces détails, il y a les qualifications. Le Finlandais n'a jamais été très loin de son équipier, et dispose du même nombre de pole positions (quatre), mais ses contre-performances l'ont mis en difficulté. "La performance en qualifications est bonne mais pas assez régulière. Je n'ai pas été capable d'avoir des Q3 propres aussi souvent que je l'aurais voulu, donc ça m'a quelques fois donné un léger désavantage au niveau des positions de départ. C'est ce sur quoi je dois travailler, minimiser les erreurs et maximiser les opportunités, qu'il s'agisse de trafic ou d'autre chose."

Mais il y a également la gestion des longs relais de course et notamment l'économie des pneus, domaine où Hamilton conserve un net avantage. "Le truc important est le rythme de course et l'efficacité avec les pneus, le style de pilotage dans certains virages, certaines circonstances. J'ai trouvé une façon de travailler avec les ingénieurs désormais et il y a vraiment une amélioration. Et on peut voir que l'écart de performance avec Lewis se réduit. Vous voudriez toujours y parvenir plus vite, mais j'ai besoin de cette constance et de faire en sorte que ces quelques détails soient toujours biens réglés, mais je pense pouvoir le faire à l'avenir."

Avec Scott Mitchell   

Article suivant
Quel avenir pour un Yamamoto qui n'a pas les "critères" ?

Article précédent

Quel avenir pour un Yamamoto qui n'a pas les "critères" ?

Article suivant

Trois GP pourraient organiser une course qualificative en 2020

Trois GP pourraient organiser une course qualificative en 2020
Charger les commentaires