Bottas préoccupé par l'avantage de Ferrari en ligne droite

partages
commentaires
Bottas préoccupé par l'avantage de Ferrari en ligne droite
Par :
6 avr. 2019 à 15:30

Avant les rendez-vous de Shanghai et Bakou, Valtteri Bottas redoute l'avantage de performance dont pourrait disposer Ferrari sur des circuits où de longues lignes droites semblent davantage taillées pour la monoplace de Maranello.

Valtteri Bottas admet s'inquiéter des performances affichées par Ferrari lors du Grand Prix de Bahreïn, car la SF90 s'est particulièrement mise en valeur dans les lignes droites. Le Finlandais estime à quatre dixièmes au tour l'avantage pris par les monoplaces rouges sur le tracé de Sakhir le week-end dernier, ce qui l'inquiète avant de se rendre à Shanghai et Bakou, deux tracés encore moins favorables dans ce domaine.

"Nous avons l'impression d'avoir été aussi performant qu'à Melbourne", explique Bottas en évoquant le Grand Prix de Bahreïn. "Nous avions de petites évolutions, qui auraient théoriquement dû rendre la voiture un peu meilleure, mais Ferrari avait un gain énorme en vitesse de pointe, c'est là qu'ils ont fait la différence." 

Lire aussi:

"Nous avons que Ferrari signait son chrono dans les lignes droites, et en Chine il y a une plus longue ligne droite. Nous devons travailler d'arrache-pied. Nous améliorons la voiture en permanence, c'est une certitude, et nous devons passer en revue ce que nous pouvons faire pour les lignes droites, mais ce sera dur. Néanmoins, comme [la course] l'a montré, si nous restons concentrés sur nous-mêmes, alors tout est possible."

"Je pense qu'ils gagnent plus de 0"4 par tour rien que dans les lignes droites. Nous ne pouvons pas trouver quatre dixièmes comme ça. Nous devons peut-être en trouver un peu dans les virages, et un peu dans la ligne droite, mais c'est le début de la saison et il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Au moins, nous savons sur quoi nous pouvons encore travailler."

Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, deuxième

Malgré ce déficit, Mercedes s'est offert un deuxième doublé en deux courses à Bahreïn, profitant de l'erreur de Sebastian Vettel à la lutte avec Lewis Hamilton, et surtout de la défaillance moteur de Charles Leclerc.

"À la fin de la course, nous avons eu de la chance, mais pas seulement", précise Bottas. "Nous avions une voiture plus fiable que Ferrari, et c'est dû au très bon travail de l'équipe. La fiabilité est l'un des éléments clés pour gagner un titre, et la nôtre était bonne, ce qui nous a rapporté plus de points que Ferrari." 

Lire aussi:

Deuxième derrière son coéquipier, après avoir remporté le Grand Prix d'ouverture à Melbourne, le Finlandais pense avoir limité la casse. 

"Mon objectif était d'accentuer l'écart en tête", reconnaît-il. "C'est un échec, mais ça aurait pu être pire. Nous abordons le troisième Grand Prix de l'année et je suis en tête du championnat, c'est une bonne situation, mais nous savons au niveau de l'équipe qu'il faut beaucoup travailler car nous étions clairement derrière Ferrari."

 

Article suivant
Le clan Schumacher va devoir gérer l'impatience

Article précédent

Le clan Schumacher va devoir gérer l'impatience

Article suivant

Le 200e GP : Stewart triomphe en Principauté

Le 200e GP : Stewart triomphe en Principauté
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Valtteri Bottas Boutique
Équipes Mercedes Boutique , Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir toute l'actu