Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Bottas : "Mon manque de chance est une mauvaise blague"

partages
commentaires
Bottas : "Mon manque de chance est une mauvaise blague"
Par :
3 juil. 2018 à 15:45

Retour sur le début de saison agité de Valtteri Bottas, qui a vu bon nombre de ses résultats potentiellement compétitifs gâchés par divers problèmes.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
La voiture de Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 après son abandon
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 abandonne
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 sur un scooter après son abandon
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG, avec Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, félicite le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 sur un scooter après son abandon
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, avec une crevaison

Valtteri Bottas espérait pouvoir profiter de sa pole position signée en Autriche, comme l'an dernier sur le même circuit, où il avait converti son meilleur temps en victoire le dimanche après-midi. Malheureusement pour le Finlandais, un départ moyen a compliqué sa tâche avant qu'un problème de pression hydraulique ne vienne mettre définitivement fin à ses espoirs.

"Mon manque de chance cette année est un peu une mauvaise blague pour le moment", se désole le pilote Mercedes. "Mon départ n'a pas été idéal. J'ai quelque peu patiné et il y avait moins d'adhérence que prévu, donc j'ai perdu quelques places. En arrivant au virage 3, j'ai pu récupérer deux places et j'étais de retour en deuxième position."

"Après cela, la voiture était forte et allait bien, mais j'ai soudain eu une perte de pression hydraulique. Je n'aurais rien pu faire pour éviter l'abandon. Je pense que ce n'était pas mon jour – mais ça le sera un jour."

Stratégie, défaillances, accrochages... le sort s'acharne

Son plus mauvais résultat, hors abandon, est de son propre fait, puisque le Finlandais a franchi la ligne d'arrivée huitième en Australie, à cause d'un accident en qualifications. Après cela, la chance lui a tourné le dos à plusieurs reprises. En Chine, il parvient à dépasser Sebastian Vettel grâce à la stratégie et se retrouve en tête avant une intervention de la voiture de sécurité qui offre un arrêt aux pilotes Red Bull. Il termine deuxième derrière Daniel Ricciardo.

Deux semaines plus tard, en Azerbaïdjan, il se venge de la Chine et grâce à un long relais, bénéficie d'une voiture de sécurité entrée tardivement en piste pour prendre les commandes de la course. Il prend soin d'éviter une attaque optimiste de Vettel à la relance et se dirige vers la victoire lorsqu'il est victime d'une crevaison à l'entame de l'avant-dernier tour, qui le contraint à abandonner et à laisser la victoire à son équipier, Lewis Hamilton.

Il termine deuxième en Espagne, puis au Canada, et se qualifie à cette place en France. Ses espoirs d'un cinquième podium de la saison s'envolent au premier virage, lorsqu'il est harponné par Vettel. Une crevaison l'oblige alors à repasser par les stands et les dégâts causés au fond plat de sa W09 l'empêchent de terminer plus haut que la septième place.

Revanchard en Autriche, Bottas espérait avoir fait le plus dur avec la pole position, mais le sort continue de s'acharner contre lui. Ses 54 points de retard sur Vettel au championnat et sa sixième place au classement ne peuvent que le frustrer, tant son niveau semble suffisant pour jouer aux avant-postes très régulièrement.

Heureusement, la combativité dont il a fait preuve ce week-end laisse présager de très bonnes performances ce week-end à Silverstone pour le Finlandais. Mais si l'on s'attend à voir de nouveau une excellente performance des Mercedes, sa première mission consistera à battre Lewis Hamilton, dont la dernière défaite à Silverstone remonte à 2013.

Avec Scott Mitchell.

Article suivant
Tilke : Les GP en ville offrent des circuits plus exaltants

Article précédent

Tilke : Les GP en ville offrent des circuits plus exaltants

Article suivant

Pour Sainz, le cloquage des pneus a rendu sa Renault "inconduisible"

Pour Sainz, le cloquage des pneus a rendu sa Renault "inconduisible"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Valtteri Bottas Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Scott Mitchell