Bottas : "Melbourne reste ma meilleure course"

partages
commentaires
Bottas :
Par : Basile Davoine
28 avr. 2017 à 07:30

Chaque jour plus à l'aise au volant de la Mercedes W08, le Finlandais estime toutefois que sa meilleure course de la saison reste pour le moment celle du Grand Prix d'Australie.

Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Le troisième Valtteri Bottas, Mercedes
Valtteri Bottas, Mercedes F1 W08, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13

Invité à s'exprimer sur les consignes d'équipe ainsi que sur une éventuelle hiérarchie interne en cours de saison, Valtteri Bottas a clairement fait savoir que rien de tout ça n'était d'actualité. Appelé à succéder à Nico Rosberg après la retraite surprise de ce dernier, le Finlandais avait déjà anticipé un possible début de saison compliqué, et avait ainsi prévenu : il ne paniquerait pas en cas de difficultés.

Distancé au championnat après trois Grands Prix, auteur d'une pole position mais d'une course beaucoup plus délicaté à Bahreïn, Bottas fait face à une situation à laquelle il s'était préparée. Hors de question de tirer la sonnette d'alarme, mais plutôt de constater la progression et la dynamique sur laquelle il veut s'appuyer à Sotchi. 

"Je progresse à chaque séance qualificative, je sens que je tire de plus en plus de la voiture", martèle-t-il. "J'ai fait un bon tour à Bahreïn, mais c'est le dimanche qui compte. Ma meilleure course jusqu'à présent est celle de Melbourne, j'ai eu quelques difficultés en Chine et à Bahreïn, donc j'espère réussir ici. Nous avons un très bon package, et c'est très serré avec Ferrari, donc le moindre détail va compter. J'espère un bon week-end." 

"Il s'agit de trouver les détails dans la lutte face à Ferrari. C'est très serré avec Lewis [Hamilton] aussi. C'était critique à Bahreïn de maintenir les pneus dans la bonne fenêtre de température. Nous avons testé des choses différentes pour la gestion des pneus, le rythme de course. Nous avons trouvé de petites choses qui nous aideront. Les conditions sont complètement différentes ici, donc c'est un nouveau défi."

"En Australie, tout a fonctionné comme prévu sur la voiture. Il y a eu un petit problème mécanique en Chine qui a affecté son équilibre et je n'ai pas fait du très bon travail avec le composé tendre. À Bahreïn, nous avons eu un problème de générateur sur la grille, donc la pression était bien trop élevée et le premier relais était mauvais. Nous ne sommes pas vraiment parvenus à être dans la fenêtre en supertendres et Lewis est passé en tendres au même moment, c'est pour ça que le rythme était très différent. Nous étions sur des stratégies différentes, mais du coup, j'avais l'air lent. J'espère que les résultats viendront avec une course sans accroc, pour nos deux voitures."

Un mental qui ne flanche pas

À Shanghai, Bottas avait commis une erreur en partant en tête-à-queue sous régime de voiture de sécurité. Un épisode qu'il qualifie de "plus grande erreur" de sa carrière, ajoutant : "La dernière, j'espère !" En réalisant la pole position moins d'une semaine plus tard à Bahreïn, il a prouvé que le mental ne flanchait pas. Néanmoins, la marche est encore élevée, mais Bottas ne le vit pas comme une surprise.

"J'ai toujours su que ça allait être un grand défi de changer d'équipe à la mi-janvier et de me mesurer à Lewis, l'un des pilotes les plus rapides de tous les temps", souligne l'ancien membre de Williams. "Cela représente beaucoup de choses à assimiler, les outils sont différents de ce à quoi je suis habitué. C'est beaucoup de travail. Il y a de nouvelles voitures, de nouveaux pneus. Je ne dirais pas que j'ai sous-estimé ces changements, mais c'est certainement un changement."

"Mon objectif était de tirer le maximum de la voiture dès le premier Grand Prix. Je n'ai pas le sentiment d'y être arrivé. Mais je dois me laisser le temps et ne pas me mettre trop de pression. Je me sens très à l'aise désormais. Les sensations sont bonnes. Je vais continuer et obtenir des résultats."

Prochain article Formule 1
Boullier : Vandoorne impressionne par son sang-froid

Previous article

Boullier : Vandoorne impressionne par son sang-froid

Next article

Le bouclier divise des pilotes plutôt sceptiques

Le bouclier divise des pilotes plutôt sceptiques

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Lieu Sochi Autodrom
Pilotes Valtteri Bottas Shop Now
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités