Bottas ne panique pas et prend acte du rythme de Russell et Red Bull

Valtteri Bottas est apparu derrière son équipier exceptionnel George Russell sur la feuille des temps des deux séances d'Essais Libres du Grand Prix de Sakhir. Néanmoins, même si la journée a été difficile pour le pilote Mercedes, elle n'a pas non plus été dramatique.

Bottas ne panique pas et prend acte du rythme de Russell et Red Bull

Nombre d'observateurs auront été prompts, vendredi, à tirer à balles réelles sur Valtteri Bottas après la journée d'essais libres du Grand Prix de Sakhir, avant-dernière manche de la saison F1 2020. En l'absence de Lewis Hamilton, positif au COVID-19 et diminué, c'est son compatriote et pilote Williams George Russell qui se retrouve catapulté au volant de la Mercedes habituellement floquée du #44 ce week-end. Et tandis que Bottas rencontrait une journée déjà difficile indépendamment de ce qui pouvait se passer chez ses concurrents ou son équipier, Russell s'est particulièrement illustré en signant le meilleur chrono des deux séances.

Néanmoins, Mercedes comme le Finlandais connaissent les raisons de certains désagréments du #77, qui a du reste signé, comme l'a fait remarquer Russell, des performances solides sur les relais prolongés, en dépit d'un 11e chrono final en EL2.

"Pour moi, il s'est agi d'une journée assez compliquée", admet Bottas. "Dans le premier run de la première séance, j'ai endommagé le fond plat de la voiture en montant sur le vibreur du virage 8 : un gros morceau manquait. Le reste des EL1 ont donc été un peu gâchés. Ensuite, en EL2, je me suis senti plutôt OK. Bien évidemment, je n'ai pas fait de tours en pneus tendres et n'ai eu qu'un demi-tour décent, mais il a été annulé pour [excès des] limites de la piste. Cela n'a donc pas été la meilleure des journées mais au moins, les longs runs étaient assez réguliers. Même si Red Bull, avec le pneu medium, a eu l'air assez rapide."

Lire aussi :

C'est une nouvelle fois George Russell, qui avec modestie, a indiqué que son meilleur temps des EL2 n'était qu'une performance apparente. Le Britannique estime en effet qu'il peut non seulement fortement faire progresser sa propre marque, mais que celle, annulée, de son équipier, aurait surpassé la sienne. Par ailleurs, Bottas est bien placé pour savoir que la réalité d'un vendredi n'est pas forcément celle du reste d'un week-end, comme il en a fait la douloureuse expérience maintes fois aux côtés de Lewis Hamilton, qui conclut souvent la journée du vendredi en retrait de son équipier. "Red Bull étaient vraiment performants", insiste par ailleurs le Finlandais. "George avait l'air rapide. Cela ne fait qu'une journée, mais il a donné un bon retour technique de la voiture et bien évidemment, si vous regardez les temps, il semble rapide. Il y a donc encore un peu de travail à faire de mon côté pour tout mettre en place pour les qualifications, mais ce n'est pas mal."

Quoi qu'il en soit, Bottas est concentré sur son propre pilotage, et l'amélioration en particulier des performances de son auto dans le second secteur de la piste. "Oui, c'est une section vraiment technique et avec les bosses et tout, ce n'est clairement pas la plus simple. C'est donc en réalité assez piégeur et il est facile de perdre un dixième juste comme ça, et bien évidemment, sur un circuit si court, en qualifications, cela peut faire une grande différence."

Des qualifications qui s'annoncent par ailleurs intenses et stratégiques, toujours en raison d'une piste particulièrement courte, sur laquelle trouver des espaces est fort difficile. Le scénario de la séance de F2, au cours de laquelle le candidat au titre Mick Schumacher a été victime d'un contact avec un concurrent, en est une première illustration. "En effet", opine Bottas. "Je pense qu'il sera vraiment important de faire des tours propres et je pense que la F2 a été un superbe exemple d'à quel point ça peut être mouvementé en fin de qualifications. La priorité sera donc [de trouver] les écarts."

partages
commentaires
Kvyat suggère deux groupes de qualifications à Sakhir
Article précédent

Kvyat suggère deux groupes de qualifications à Sakhir

Article suivant

Wolff : Sakhir n'est pas une confrontation Bottas/Russell pour 2022

Wolff : Sakhir n'est pas une confrontation Bottas/Russell pour 2022
Charger les commentaires