Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
11 sept.
Prochain événement dans
37 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
65 jours
23 oct.
Prochain événement dans
79 jours
31 oct.
Prochain événement dans
87 jours

Protocole sanitaire : Bottas dédouané par la FIA

partages
commentaires
Protocole sanitaire : Bottas dédouané par la FIA
Par :
10 juil. 2020 à 10:23

Le Finlandais a finalement été dédouané par la FIA en ce qui concerne un éventuel non-respect des bulles sociales mises en place dans le cadre du protocole anti-COVID en Formule 1.

Valtteri Bottas est rentré chez lui, à Monaco, a l'issue du Grand Prix d'Autriche, avant de revenir dans le paddock du Red Bull Ring en milieu de semaine. C'est ce qu'a également fait Charles Leclerc, et les deux hommes se sont retrouvés dans le collimateur de la FIA.

Rien n'empêche les pilotes et les membres des écuries de voyager entre deux épreuves mais il est requis de rester impérativement au sein d'un sous-groupe déterminé auparavant, dans le but de limiter les risques de propagation du nouveau coronavirus. Après enquête, la FIA a déterminé deux cas de figure différents pour Bottas et Leclerc compte tenu de leurs activités entre les deux épreuves.

Lire aussi :

Le pilote monégasque a notamment rencontré des amis en dehors de sa propre bulle chez Ferrari. Une lettre a donc été envoyée par la FIA à la Scuderia en guise de rappel à l'ordre, demandant de respecter scrupuleusement le Code de conduite édicté en cette période de pandémie. À l'avenir, de nouvelles infractions pourraient être signalées aux commissaires sportifs. Concernant Bottas, la FIA a été convaincue par le fait que le vainqueur du premier Grand Prix de la saison n'avait rencontré personne d'extérieur à sa bulle sociale.

"Je crois qu'il est tout simplement important de s'assurer qu'après cette première course, où tout s'est très bien passé au niveau des mesures mises en place, nous ne devenions pas complaisants ou n'ayons pas le sentiment d'être trop en sécurité", a réagi Andreas Seidl, directeur de McLaren. "Je ne peux parler que pour McLaren. Les deux pilotes sont restés ici, tout comme moi [entre les deux GP en Autriche]. Je ne peux pas juger ce qui s'est passé dans les autres équipes."

Avec Jonathan Noble  

Berger juge Binotto trop esseulé à la tête de Ferrari

Article précédent

Berger juge Binotto trop esseulé à la tête de Ferrari

Article suivant

EL1 - Pérez entame en tête le tout premier GP de Styrie

EL1 - Pérez entame en tête le tout premier GP de Styrie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Styrie
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Valtteri Bottas Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine