Bottas manque la première ligne et regrette "l'inconstance" des freins

Valtteri Bottas explique qu'un souci de freins "surprenant" l'a handicapé dans sa tentative de collecte de la pole position du Grand Prix d'Allemagne, samedi. Le pilote de l'équipe Mercedes a conclu la séance en troisième place, derrière le poleman Lewis Hamilton et le pilote Red Bull Max Verstappen.

Bottas manque la première ligne et regrette "l'inconstance" des freins

La lutte pour le premier emplacement de la grille semblait pourtant grande ouverte pour Valtteri Bottas après l'élimination inespérée des deux Ferrari sur des problèmes de fiabilité différents. C'est finalement Hamilton, le leader du championnat, qui s'est adjugé la pole position. S'il a concédé tout de même 0''362 à son équipier, Bottas peut regretter le fait d'avoir vu Verstappen s'immiscer entre les deux Mercedes en le devançant de simplement 0''016. 

Lire aussi:

Selon lui, la difficulté rencontrée avec les freins lui a coûté "deux à trois dixièmes" dans son meilleur tour lancé. C'est cependant avec philosophie que Bottas accueille le résultat du jour, sachant que la donne de dimanche pourrait être synonyme de course pluvieuse imprévisible. 

"En tant qu'équipe, nous avons signé un bon résultat global. Lewis a fait un vraiment bon travail en qualifications", salue celui qui ne sait pas encore si son contrat Mercedes sera renouvelé en 2020.

"Nous avons aussi eu un peu de chance avec les Ferrari et ne savons pas à quel point elles auraient été rapides en Q3. En ce qui me concerne, je me sentais bien en EL3 et il n'y avait pas de problèmes : on aurait dit que les qualifications allaient bien se passer et être intéressantes. Mais [en qualifications] j'ai beaucoup peiné avec les freins, particulièrement dans les virages 2, 6 et 8 : tous les gros freinages. J'ai bloqué plusieurs fois [les roues] et suis allé tout droit. La confiance au freinage et l'impact des freins pouvait donc varier d'un tour à l'autre. Cela a rendu les choses difficiles. Je pense que ça a coûté peut-être deux à trois dixièmes en mettant tout bien en place en Q3, mais pas plus que ça. Ce n'étaient donc pas les qualifications les plus aisées, et je suis curieux de savoir pourquoi. C'est un peu surprenant." 

Lire aussi:

"Je pense que la journée d'hier a été globalement piégeuse mais nous savions que les choses s'amélioraient et qu'elles devraient bien se passer. Mais j'ai beaucoup souffert avec les freins en qualifications et la constance n'était pas au rendez-vous. Je n'étais pas toujours certain de ce qui allait se passer en montant sur la pédale de freins et de si j'allais bloquer l'avant ou non."

Détail anecdotique, la séance de qualifications de Bottas a par ailleurs été ponctuée d'une amende de 600€ pour vitesse excessive dans la pitlane. En course, le #77 tentera de réduire son retard de 39 points au général sur Lewis Hamilton, qui part cependant deux positions devant lui sur la grille.

partages
commentaires
Verstappen : "Je ne vais pas dire qu'on aurait fait la pole"

Article précédent

Verstappen : "Je ne vais pas dire qu'on aurait fait la pole"

Article suivant

Après la débâcle, Ferrari doit revoir ses "processus internes"

Après la débâcle, Ferrari doit revoir ses "processus internes"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Qualifs
Pilotes Valtteri Bottas
Équipes Mercedes
Auteur Guillaume Navarro