Bottas : Russell a "une sacrée théorie" sur la défense d'Imola

Valtteri Bottas a répondu à la déclaration de George Russell suggérant que le Finlandais a particulièrement défendu sa position car il s'agissait du pilote Williams qui l'attaquait.

L'incident entre Valtteri Bottas et George Russell, en lutte pour la neuvième place au 31e des 63 tours de course, a été marquant pour son aspect spectaculaire mais aussi pour ce qu'il a ensuite engendré. Les deux hommes, qui font tous deux partie des prétendants au même baquet en 2022, chez Mercedes, ont échangé après leur sortie de piste des amabilités et ont prolongé l'accrochage jusque dans les médias.

Le Britannique s'en est notamment pris frontalement au Finlandais en suggérant que sa prétendue défense agressive – chose que les commissaires n'ont pas reconnu au moment de rendre leur décision – était liée à l'identité du pilote qui l'attaquait. "Forcément, j'étais très en colère et frustré à son encontre", a ainsi déclaré Russell après la course.

Lire aussi :

"Je me battais pour la neuvième place, mais pour lui, la neuvième place, ce n'est rien du tout. C'est quasiment insignifiant. Il a réalisé une manœuvre que l'on fait si l'on se bat pour la victoire au dernier tour de la course. On en vient à se demander pourquoi il fait ça pour la neuvième place ; peut-être que si ç'avait été un autre pilote [que moi], il ne l'aurait pas fait."

Des propos rapportés à Bottas, qui a réagi de la manière suivante : "Désolé, j'ai perdu mon chapeau en aluminium quelque part [le chapeau en aluminium étant un symbole souvent utilisé pour tourner en ridicule les théories conspirationnistes ou les délires paranoïaques, ndlr]. C'est une sacrée théorie."

"Je vais toujours défendre contre n'importe quel pilote, je n'ai pas envie de perdre des positions. C'était une défense normale. J'aurais pu être beaucoup plus agressif si nécessaire. Je ne suis pas du tout d'accord avec tout ça. J'ai fait ce que j'avais à faire. Peu importe contre qui j'aurais dû défendre, ça aurait été exactement la même chose."

"De toute évidence, il savait exactement qu'il allait y avoir de l'humidité à cet endroit, car nous y sommes passés tour après tour. Et je le savais aussi, et ce n'était pas une mince affaire de se lancer dans ces conditions avec des slicks. Mais il y est quand même allé. C'était son choix d'y aller, je faisais mon travail en essayant de défendre, et je ne vais pas me pousser et lui laisser la bande [de piste] sèche. C'est comme ça que ça se passe."

Lire aussi :

Alors que Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, a d'ores et déjà refusé d'attribuer publiquement la responsabilité de l'incident à l'un des deux hommes, il a tout de même lâché que Russell avait "beaucoup à apprendre" et qu'il n'aurait "jamais dû se lancer dans cette manœuvre". Bottas a d'ailleurs discuté avec l'Autrichien après le GP puis avec Russell, notamment au moment où les deux pilotes ont été entendus par les commissaires sur l'incident.

"Le sentiment global est que je ne suis pas à blâmer pour cet accident, assurément", a indiqué Bottas concernant ces discussions. "Je ne veux pas parler de nos discussions privées avec Toto. Mais le sentiment est que je ne suis certainement pas celui à blâmer dans cette affaire."

"Mais la principale chose sur laquelle nous devons nous concentrer est pourquoi j'étais dans cette position. De toute évidence, j'ai eu beaucoup de mal avec les inters, étant coincé derrière Lance [Stroll] tout au long de la partie de la course en inters. Quand je me suis arrêté, j'ai évidemment eu la pression des gars derrière qui s'étaient arrêtés plus tôt et qui avaient déjà fait chauffer leurs pneus. La mise en température [des pneus] était le plus gros problème."

partages
commentaires
Kimi Räikkönen pénalisé, Alpine en profite

Article précédent

Kimi Räikkönen pénalisé, Alpine en profite

Article suivant

Pourquoi Leclerc n'a pas dépassé Verstappen lors du dernier restart

Pourquoi Leclerc n'a pas dépassé Verstappen lors du dernier restart
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Émilie-Romagne
Catégorie Course
Lieu Imola
Pilotes Valtteri Bottas , George Russell
Auteur Fabien Gaillard