Bouclier et nouvelles règles aéro au menu du Groupe Stratégique

D'après les informations de Motorsport.com, deux sujets majeurs seront sur la table du Groupe Stratégique mercredi : le règlement aérodynamique au-delà de 2020 et la protection du cockpit. Le programme complet s'annonce chargé.

Bouclier et nouvelles règles aéro au menu du Groupe Stratégique

La Formule 1 est entrée cette année dans une nouvelle ère, avec un nouveau règlement technique qui a été pensé pour rendre les voitures à la fois plus spectaculaires visuellement mais aussi en piste, où elles s'avèrent très rapides. Pour cela, la taille des pneus a notamment été augmentée, tout comme la largeur des ailerons.

L'une des problématiques de ce nouveau règlement concerne les dépassements, puisque suivre une autre monoplace est devenu beaucoup plus compliqué. Le sujet sera discuté par les dirigeants de la Formule 1, qui souhaitent améliorer le spectacle et seraient prêts à explorer plusieurs manières de le faire sur le long terme, y compris en passant par un changement du règlement aérodynamique.

L'autre point qui sera abordé par le Groupe Stratégique, prévu à Genève mercredi, concernera la protection du cockpit, que la FIA veut à tout prix instaurer dès la saison prochaine. Le Bouclier a fait sa première apparition publique en essais libres à Silverstone, mais Sebastian Vettel n'a pas bouclé plus d'un tour, se plaignant de la mauvaise visibilité. L'objectif est pourtant de préparer cette protection pour 2018, sans quoi la FIA opterait pour le Halo.

Parmi les autres discussions qui devraient avoir lieu, le sujet des types de gomme sera normalement abordé, tout comme celui du format des week-ends de course. Un état des lieux des progrès sur le sujet de la réduction des coûts sera effectué, tandis que les échanges vont également se poursuivre concernant le règlement moteur pour l'après 2020.

La disponibilité des pilotes pour des événements tels que le F1 Live, organisé à Londres la semaine dernière, est aussi à l'ordre du jour, avec l'objectif de caler trois à cinq dates dans l'année, qui garantiraient la présence de chaque pilote.

Enfin, sur un plan plus technique, les échappements soufflés, la combustion d'huile et l'aileron de requin devraient eux aussi animer les discussions dans ce programme plutôt chargé.

Avec Dieter Rencken et Lawrence Barretto

partages
commentaires
Pour Mercedes, garder Bottas est "presque une partie de plaisir"

Article précédent

Pour Mercedes, garder Bottas est "presque une partie de plaisir"

Article suivant

Deux circuits choisis pour les essais privés 2018

Deux circuits choisis pour les essais privés 2018
Charger les commentaires