Boullier campe sur ses positions

En dépit du terrible accident dont a été victime Robert Kubica et des conséquences que cela pourra avoir sur la saison de son équipe, Éric Boullier a réaffirmé sa position quant à la liberté accordée aux pilotes

En dépit du terrible accident dont a été victime Robert Kubica et des conséquences que cela pourra avoir sur la saison de son équipe, Éric Boullier a réaffirmé sa position quant à la liberté accordée aux pilotes.

Pour le Français, pas question de faire amende honorable. Le choix de laisser Kubica disputer le rallye Ronde di Andora en Italie était le bon. La suite n'est que malchance.

"Je suis désolé, mais je réitère ma façon de penser. Je suis un homme de la course. Je connais Robert depuis cinq ou six ans, et lui aussi est un 'racer'" a expliqué le Team Principal de Lotus Renault GP en marge des essais de Jerez.

"Il est comme un chat sauvage. Si vous le mettez en cage, il devient fou. Alors pourquoi le faire ? Il aime le kart, le rallye et la Formule 1" a-t-il ajouté au sujet du pilote polonais.

"Chacun a son point de vue sur la question. Au final, nous prenons les décisions qui nous semblent les meilleures dans l’intérêt de l’équipe et du pilote. C’est malheureux et triste qu’il soit à l’hôpital, mais avant d’en arriver là, il était le garçon le plus heureux au monde".

Renault testera ce week-end Bruno Senna et Nick Heidfeld pour remplacer Kubica en mars prochain. L'Allemand serait le favori.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nick Heidfeld , Robert Kubica , Bruno Senna
Type d'article Actualités