Boullier confirme une "perte de mémoire temporaire" pour Alonso

Suite aux déclarations et témoignages parus cette semaine, notamment dans la presse espagnole, Eric Boullier a réagi au nom de l'écurie McLaren quant à l'état de santé de Fernando Alonso

Suite aux déclarations et témoignages parus cette semaine, notamment dans la presse espagnole, Eric Boullier a réagi au nom de l'écurie McLaren quant à l'état de santé de Fernando Alonso. Il y a quelques jours, un médecin aurait confié que le pilote espagnol se croyait revenu en 1995 après avoir repris conscience.

Tout en minimisant les propos rapportés par ce docteur, le Directeur Sportif de l'écurie britannique a toutefois confirmé que son pilote avait bel et bien été victime d'une perte de mémoire.

"C'était juste une commotion classique, avec une perte de mémoire temporaire", a expliqué Boullier au micro de Sky. "Ce n'est pas aussi dramatique que ce que vous avez lu dans les médias. Tout est revenu à la normale."

Le Français refuse d'en dire davantage, estimant que les informations concernant la santé du double Champion du Monde relèvent de la sphère privée. "C'est à Fernando et ses médecins de décider ce qu'ils veulent dire", prévient-il.

Alonso frustré mais impliqué par l'équipe en Australie

Vendredi, le pilote espagnol a communiqué sur les réseaux sociaux en expliquant qu'il allait bien et qu'il s'entraînait dur pour préparer son retour lors du Grand Prix de Malaisie. Il ne participera pas à la manche d'ouverture à Melbourne la semaine prochaine, sur conseil médical.

"Il est très frustré de ne pas être dans la voiture mais il sera connecté avec nous pour tous les débriefings", précise Boulier en vue de l'épreuve australienne. "Quand vous avez une commotion, vous devez respecter un délai de 21 jours de récupération. Les médecins nous ont donné des conseils et une forte recommandation que nous suivons."

"Il y aura des examens médicaux qui seront menés pour tester ses temps de réaction. Ils ont déjà débuté et tout est normal", ajoute Boullier quant au retour prévu de son pilote en Malaisie. Ces tests font partie du processus habituel imposé par la FIA pour donner le feu vert à la participation d'un pilote.

"Nous surveillons cela jusqu'à la fin de la période de récupération. En ce qui nous concerne, nous voulons qu'il soit dans le simulateur, pas pour le tester mais plutôt pour qu'il soit au courant de ce que nous avons fait ces deux dernières semaines."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités