Boullier - "Juste un contretemps" dont Honda se remettra

Après les promesses de vendredi, McLaren Honda a vécu une nouvelle journée difficile ce samedi, à Barcelone, avec seulement 39 tours couverts par Kevin Magnussen avant qu’une fuite d’huile ne vienne une nouvelle fois mettre une fin prématurée au...

Après les promesses de vendredi, McLaren Honda a vécu une nouvelle journée difficile ce samedi, à Barcelone, avec seulement 39 tours couverts par Kevin Magnussen avant qu’une fuite d’huile ne vienne une nouvelle fois mettre une fin prématurée au programme de l’écurie. Pour Eric Boullier, Directeur Sportif de McLaren, il convient de rester positif malgré tout.

Entre les ennuis mécaniques à répétition et l’accident de Fernando Alonso dimanche dernier, les 101 tours couverts par Jenson Button vendredi ont apporté une petite bouffée d’oxygène à l’équipe de Woking. Mais les hommes d’Eric Boullier sont revenus à la dure réalité dès samedi, avec un nouvel ennui mécanique qui a contraint McLaren Honda à se contenter de 39 tours avant de plier boutique, et se concentrer sur la quatrième et dernière journée de test, dimanche, à Barcelone.

"Notre journée s’est terminée plus tôt que prévu", commente le Français. "Nous avons eu une fuite d’huile à bord de la voiture, qui s’est répandue assez profondément dans le châssis; nous devions donc faire des investigations et nous avons décidé d’arrêter car nous avons la volonté de faire encore un maximum de roulage demain donc nous avons préféré rester prudents".

"Nous nous en remettrons"

"Nous ne nous attendions pas à couvrir cent tours chaque jour", poursuit le Français. "Nous n’oublions pas que l’an passé la situation était la même pour de nombreuses équipes, nous savons que le chemin est long. Nous savons que nous avons un bon package et nous voulons gagner le plus rapidement possible. Pour cela nous devons être ambitieux. C’est vrai que ne faisons pas autant de tours que nous le souhaiterions. Il est également vrai que cela va évidemment affecter le développement de la voiture, mais nous nous en remettrons, c’est juste un contretemps".

"Il ne faut pas être si négatif, beaucoup de systèmes fonctionnent bien sur la voiture, comme le refroidissement par exemple. Plus nous accumulerons de kilomètres dans le futur, plus nous découvrons des problèmes, c’est un processus normal. Mais la base est au niveau que nous attendions".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso , Kevin Magnussen
Équipes McLaren
Type d'article Actualités