Boullier - "Pas un, mais deux tours de retard" pour McLaren

A l’issue d’un week-end compliqué pour la nouvelle association McLaren Honda, qui a vu Jenson Button accrocher péniblement la 11e place et Kevin Magnussen déclarer forfait suite à un problème moteur, Eric Boullier, le directeur sportif de l’écurie de Woking, dresse un bilan forcément mitigé du Grand Prix d’Australie, même si le Français s’efforce également de tirer du positif dans l’expérience engrangée.
 

Difficile pour l’équipe McLaren Honda de voir ses deux monoplaces réunies sur la dernière ligne de la grille de départ à l’issue des qualifications! Pire encore lorsque Kevin Magnussen devait renoncer avant même le départ, après une défaillance moteur. Avec son expérience, Button parvenait à rallier l’arrivée 11e et bon dernier, soit juste en dehors de la zone des points.

“Après un week-end aussi difficile, il n’est pas facile de tirer du positif, mais il y en a quand même", expliquait après la course Eric Boullier, le Directeur Sportif de McLaren Honda. "Tout d’abord, et avant tout, nous sommes heureux que la voiture de Jenson ait pu terminer la course. Il a très bien piloté, gardant Perez derrière lui de manière assez adroite durant plusieurs tours, et nous a permis d’accumuler de nombreuses données intéressantes en bouclant les 56 tours".

 

Pas un, mais deux tours de retard

"Maintenant, il nous faut dire également qu’il termine non pas à un, mais à deux tours du vainqueur de la course, Lewis, et nous savons que nous avons une montagne à franchir en ce qui concerne nos performances", poursuit-il.

"Malgré tout, nos vitesses de passage en courbe étaient décentes, et elles ont démontré ce que Honda et nous-mêmes pouvions fournir sur la MP4-30. En ce qui concerne Kevin, il a eu la malchance de voir son week-end se terminer par la faute d’un problème encore non déterminé sur son unité de puissance, avant même le début de la course".

 

"Les mécaniciens, héros de l'ombre"

Boullier a tenu à saluer la performance des troupes McLaren, qui travaillent d'arrache-pied depuis les essais catalans pour rattraper le conséquent retard.

"Enfin, et c’est également important, je voudrais remercier les mécaniciens et leur rendre hommage, ils ont travaillé dur jour après jour. Ils sont des héros de l’ombre, chacun d’entre eux, c’est pourquoi je veux profiter de cette opportunité pour vanter leur mérite".

"Dans deux semaines, nous irons en Malaisie, où le climat sera probablement chaud et humide. Je ne serai pas assez téméraire pour prédire un regain de fort dans un aussi court laps de temps, mais nous travaillerons d’arrache-pied entre ces deux courses pour gagner en performance et en fiabilité autant que nous le pourrons, vous pouvez en être certains", conclut Boullier.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Sous-évènement Après-course
Circuit Albert Park Circuit
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso , Kevin Magnussen
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags arai, boullier, honda, mclaren honda