Boullier : Vandoorne était "exposé" aux côtés d'Alonso

Éric Boullier estime que Stoffel Vandoorne n'a pas eu la vie facile en se retrouvant aux côtés de Fernando Alonso chez McLaren, mais qu'il a désormais franchi un cap en matière de confiance.

Après une pige d'une course l'an dernier à Bahreïn pour remplacer Fernando Alonso, blessé, Stoffel Vandoorne a fait cette année ses débuts comme titulaire en Formule 1 aux côtés de l'Espagnol, remplaçant Jenson Button dans le baquet d'une des deux McLaren-Honda. La première moitié de saison a été compliquée pour le Belge, pas aidé non plus par le manque de fiabilité et de performance du moteur Honda, mais il a récemment concrétisé en piste avec deux septièmes places, à Singapour et en Malaisie. Deux résultats qui le placent même devant son coéquipier au championnat

Selon Éric Boullier, Vandoorne a réussi à adapter son style de pilotage depuis le début de l'été et à surmonter les difficultés qu'il rencontrait également avec l'exploitation des pneumatiques. De quoi franchir un palier sur bien des plans.

"Travail acharné, confiance et talent", répond le directeur de la compétition de McLaren à Motorsport.com pour expliquer la bonne dynamique dans laquelle se trouve actuellement son pilote.

"Il a été très exposé en raison de son coéquipier, Fernando, un double Champion du monde. Tout jeune pilote qui est arrivé en F1 ces cinq dernières années a connu une période, la même que Stoffel, pour s'adapter. Si vous êtes dans [une plus petite] équipe, c'est plus calme. Mais si vous êtes chez McLaren, aux côtés de Fernando Alonso, c'est évidemment plus difficile."

"Depuis juin désormais, l'approche que nous avons eue avec Stoffel, et son approche avec nous, ont été un peu différentes. Nous avons travaillé sur sa compréhension de la F1, et bien entendu des pneus. Maintenant, il a gagné la confiance dont il avait besoin pour pouvoir extraire le meilleur de sa voiture. C'est pourquoi on voit le Stoffel que l'on s'attendait à débloquer."

Vandoorne lui-même ne le cache pas, il se sent aujourd'hui mieux intégré dans son équipe et plus confiant, alors qu'il a été confirmé pour la saison prochaine.

"La manière dont je travaille avec l'équipe, avec les ingénieurs, a beaucoup évolué", admet-il. "L'opportunité d'avoir un peu plus de temps de piste nous a permis de voir ce dont j'avais besoin dans la voiture, de comprendre ce qu'il me fallait. Je suis confiant quant au fait que ça marchera, et que ça ira bien, que je vais me sentir à l'aise et faire ce que je veux avec la voiture."

Propos recueillis par Lawrence Barretto

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Stoffel Vandoorne
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags eric boullier