Brawn : "Nous nous battrons à tous les niveaux" pour améliorer les GP

Alors que le doute demeure quant aux difficultés que pourraient avoir les nouvelles Formule 1 à se suivre, et donc à se dépasser, Ross Brawn a bien l'intention de résoudre la situation à moyen terme.

En effet, la nouvelle réglementation a créé des monoplaces bien plus rapides, qui développent beaucoup plus d'appui, mais cet élément signifie que les turbulences créées par le passage d'une voiture dans l'air sont également plus fortes, ce qui pourrait avoir un impact sur le spectacle en course.

"Si nous voyons des choses, cette année, dont nous ne pensons pas qu'elles sont très bonnes pour la F1, alors nous nous battrons, et nous nous battrons à tous les niveaux", déclare Ross Brawn, qui a été chargé par Liberty Media de gérer l'aspect sportif de la Formule 1. "Soyez certains que nous allons travailler avec les équipes et avec la FIA pour trouver des solutions si nous ne trouvons pas que les courses sont au niveau que l'on attend d'elles."

Aussi sera-t-il crucial à l'avenir de redéfinir le concept aérodynamique de la Formule 1 d'après Brawn, selon qui un fort appui aérodynamique ne va pas forcément de pair avec des dépassements plus difficiles.

"Si l'on étudie la configuration de notre aérodynamique, nous avons des voitures dont les structures de carrosserie sont très compliquées", précise celui qui a remporté de nombreux titres mondiaux en tant que directeur technique de la Scuderia Ferrari. "Celles-ci créent des régimes de flux très sensibles. Cela signifie que dès qu'elles sont perturbées par une voiture qui les devance, elles souffrent."

"Par conséquent, pouvons-nous concevoir une réglementation qui nous permet d'utiliser la puissance de l'aérodynamique pour nous donner la rapidité et le spectacle des voitures, mais de façon plus bénigne, pour qu'elles puissent se battre de près sans que cela ait un impact ? C'est un ambition, c'est mon objectif."

"J'ai entendu dire que certaines voitures faisaient bien la course avec de grandes performances aérodynamiques, comme les voitures de sport, et les IndyCar ne souffrent pas tant que ça. Donc une vraie campagne, une campagne concertée, nous mènerait certainement dans la bonne direction de ce côté-là. J'en suis convaincu."

Aider les petites équipes

Alors que les top teams de l'ère 2014-2016 – Mercedes, Ferrari et Red Bull – semblent partis pour se maintenir à l'avant de la grille, Ross Brawn insiste par ailleurs sur la nécessité pour la Formule 1 de donner un coup de pouce aux structures plus modestes, pour davantage de suspense en Grand Prix.

"Il est également nécessaire de réduire l'écart entre l'avant et l'arrière de la grille, afin que dans un bon jour, Force India puisse gagner une course ; qu'une équipe privée, plus petite mais vraiment compétente, puisse quand même gagner une course."

"À l'heure actuelle, c'est extrêmement peu probable. Il faut niveler le peloton et cela signifie trouver des moyens de limiter le potentiel de la réglementation, ou limiter les ressources que les équipes ont à leur disposition", conclut Brawn.

Avec Jonathan Noble

Peinture de Simon Canacott - Michael Schumacher sans égal
Peinture de Simon Canacott - Michael Schumacher sans égal
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités