Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
51 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
58 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
72 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
86 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
100 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
135 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
142 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
156 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
163 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
177 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
191 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
219 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
226 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
240 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
247 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
261 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
275 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
282 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
296 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
310 jours

Brawn : Ferrari face à une situation "potentiellement explosive"

partages
commentaires
Brawn : Ferrari face à une situation "potentiellement explosive"
Par :
1 oct. 2019 à 10:50

Pour Ross Brawn, actuel manager sportif de la Formule 1 et ancien dirigeant Ferrari, la Scuderia fait face, avec ses pilotes Charles Leclerc et Sebastian Vettel, à une situation "potentiellement explosive" et va devoir la gérer avec "prudence".

Suite aux qualifications du GP de Russie, le poleman Charles Leclerc s'est retrouvé en position d'offrir à Sebastian Vettel une aspiration dans la longue pleine charge menant au premier freinage pour permettre à l'Allemand de vite se débarrasser de Lewis Hamilton. Le Monégasque n'a ensuite pas défendu quand son équipier a attaqué pour le dépasser. Tout cela faisait partie d'un accord d'avant-course.

Cependant, la seconde partie du plan établi, qui était de redonner à Leclerc la position de tête une fois les deux premières places assurées, n'a pas été mise en oeuvre puisque le quadruple Champion du monde n'a pas respecté plusieurs consignes lui intimant de laisser le #16 passer. Finalement, la Scuderia a procédé à ce changement, en assurant ne pas l'avoir fait dans ce but, par le biais des arrêts au stand lorsqu'elle a permis à Leclerc de réaliser un undercut de quatre tours.

Lire aussi :

Pour l'ancien directeur technique de Ferrari, Ross Brawn, qui évoque cette controverse dans son habituel Media Pass, le fait que l'Allemand soit repassé derrière et ait finalement abandonné peu après son passage par les stands, sur un problème de MGU-K, rend les "reproches" inutiles. Cependant, selon lui, Mattia Binotto, le directeur de l'écurie, "va avoir du travail lors des prochains jours pour calmer le jeu".

"D'un côté, ils ont un quadruple Champion du monde qui est l'un des meilleurs pilotes de la grille, malgré quelques erreurs en trop lors des deux dernières saisons. Et de l'autre, ils ont un incroyable talent avec Charles Leclerc ; après tout, vous ne signez pas six poles, dont quatre consécutives, et ne remportez pas deux courses sur des circuits légendaires comme Spa et Monza si vous n'êtes pas une star en devenir", souligne-t-il.

"C'est une combinaison potentiellement explosive et elle nécessite une gestion prudente. Bien sûr, Mattia est bien conscient de la manière dont cette dynamique peut fonctionner car il a connu cela auparavant en tant que jeune ingénieur. Mais maintenant l'honneur et l'obligation lui incombent de s'assurer que le mécanisme qui régit ce qui peut être une saine rivalité fonctionne bien."

Depuis le début de la saison, les GP d'Australie, de Bahreïn, de Chine, d'Espagne, d'Italie, de Singapour et de Russie ont été marqués, en qualifications ou en course, par des situations amenant la Scuderia à vouloir ou devoir gérer la dynamique de ses pilotes en piste, et où ces derniers ne se sont pas toujours montrés pleinement coopératifs.

Article suivant
Top 50 - Les pilotes qui ont mené le plus de Grands Prix F1

Article précédent

Top 50 - Les pilotes qui ont mené le plus de Grands Prix F1

Article suivant

Jos Verstappen met la pression sur Red Bull pour 2020

Jos Verstappen met la pression sur Red Bull pour 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Catégorie Course
Lieu Sochi Autodrom
Pilotes Charles Leclerc , Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Fabien Gaillard