Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
30 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
44 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
58 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
72 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
79 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
93 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
114 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
128 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
135 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
149 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
163 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
191 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
198 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
219 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
247 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
254 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
268 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
282 jours

Brawn : Impatience mais réalisme pour réformer la F1

partages
commentaires
Brawn : Impatience mais réalisme pour réformer la F1
Par :
7 janv. 2019 à 08:43

Ross Brawn ne cache pas son impatience à instiguer de grands changements en Formule 1, mais rappelle également la nécessité d'en passer par un processus de consultation des acteurs pour prendre les meilleures décisions possibles.

L'ancien directeur technique et patron d'écurie a été recruté par Liberty Media il y a près de deux ans pour justement mener des réformes profondes pour la catégorie reine, et qui doivent se matérialiser principalement à l'horizon 2021. L'objectif primordial est de favoriser une concurrence accrue, des Grands Prix plus serrés avec davantage de suspense, ainsi que de rendre les monoplaces plus attrayantes et spectaculaires, le tout en allant dans le sens d'une maîtrise des coûts toujours plus forte.

Lire aussi :

Le Britannique reconnaît que les avancées sur tous ces sujets ne sont pas aussi rapides que ce qu'il aurait aimé. Néanmoins, pas question de sauter une étape aussi cruciale à ses yeux que celle de la prise en compte des avis des écuries engagées en Formule 1.

"Je suis satisfait de la direction prise. Je ne suis pas satisfait du rythme", résume Ross Brawn à Motorsport.com. "Ça a été un grand défi de faire avancer les choses, mais je sais ce qui se passe et je peux voir ce qui est en cours. Je sais que si nous n'avions pas lancé ce processus, nous n'en serions certainement pas là où nous en sommes aujourd'hui." 

"Évidemment, je suis impatient pour que davantage de choses se passent. Mais c'est une nécessité de maintenir les équipes impliquées, de trouver les solutions avec elles, de travailler avec la FIA. Je pense donc que ça va dans la bonne direction."

"Je crois que c'est la première fois que la Formule 1 emprunte cette approche et cherche comment nous pouvons améliorer la discipline dans de nombreux domaines. Nous n'avons bouclé que deux années [depuis le rachat de la F1 par Liberty Media], mais je suis optimiste quant au fait que nous allons voir les bénéfices du travail que nous fournissons dans les prochaines années." 

Un rôle différent mais agréable

Ingénieur à succès chez Benetton et Ferrari par le passé, puis tout aussi victorieux en tant que directeur d'écurie en 2009 avant de poser les fondations de l'actuelle structure Mercedes, Ross Brawn occupe désormais un rôle bien différent en gérant l'avenir sportif et technique de la Formule 1. Davantage de hauteur, tout autant de responsabilités si ce n'est plus, mais pas moins de plaisir selon l'intéressé.

"Ce boulot a une dynamique différente", admet-il. "Dans une équipe, il y a les hauts et les bas avec les courses, et si vous avez assez de réussite pour remporter un Grand Prix, ça procure un frisson énorme. Mais si vous perdez une course, ça peut être assez triste. Ce n'est pas pareil, mais c'est votre propre course."

"Nous, notre course est d'améliorer les autos, faire progresser la F1, il y a un rythme plus graduel. Mais oui, j'y prends du plaisir, et j'apprécie d'être dans cette équipe ainsi que le changement qui a lieu actuellement en Formule 1. Je pense que j'ai quelques bonnes années devant moi pour arriver là où nous le voulons. Je peux voir que la direction est la bonne, je vois les choses qui se passent."

"Comme je l'ai dit, j'aimerais que ça se fasse plus rapidement, mais ce n'est pas toujours possible. Ce sera une bien meilleure direction que celle qui était prise lorsque je suis arrivé."

Avec Jonathan Noble et Frankie Mao  

Article suivant
Burti : Arrivabene "pas un bon leader" ; Todt aurait su recentrer Vettel

Article précédent

Burti : Arrivabene "pas un bon leader" ; Todt aurait su recentrer Vettel

Article suivant

Ferrari aurait décidé de remplacer Arrivabene

Ferrari aurait décidé de remplacer Arrivabene
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine