Brawn : "Beaucoup d'intérêt" en F1 pour de nouvelles écuries

Alors que des rumeurs d’arrivée prochaine en F1 d’une équipe chinoise s’intensifient, Ross Brawn, le manager sportif de la F1, a déclaré qu’il y avait "beaucoup d’intérêt" pour les places restantes en F1.

Brawn : "Beaucoup d'intérêt" en F1 pour de nouvelles écuries
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, mènent au départ
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
La ligne de départ/arrivée
Le départ
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Lewis Hamilton, Mercedes-Benz F1 W08 mène au départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H au départ

Même si absolument rien n’est officiel du côté des instances, qui devront en passer par un appel d’offres et une analyse attentive en vue d’accueillir une 11e écurie dans la discipline, les indices de la mise en place d’un projet s’accumulent, avec notamment l’enregistrement au registre du commerce britannique d’une société du nom de China F1 Racing Team, sur fond de rumeurs de recrutement d’ingénieurs.

Entre 2010 et 2012, le plateau F1 comptait 24 voitures par GP, grâce à l’arrivée de trois nouvelles équipes (HRT, Virgin et Team Lotus). Cependant, depuis la disparition de Manor, fin 2016, la Formule 1 est retombée à un total de 20 monoplaces sur la grille, pour dix structures, ayant même connu des grilles à 18 voitures en fin de saison 2014, au moment où les problèmes financiers de Marussia et Caterham ont été les plus criants.

Jean Todt, le président de la FIA, a indiqué plus tôt cette semaine que des approches avaient été faites et que la discipline était toujours ouverte à l’arrivée de deux ou trois écuries supplémentaires, comme le règlement le permet.

Quant à Ross Brawn, aujourd’hui responsable de la FOM, il estime que la nouvelle direction de la F1 peut jouer un rôle dans ce regain d’intérêt. "Je pense qu’il y a probablement beaucoup d’intérêt parce que les équipes voient qu’il y a seulement deux, peut-être trois, places restantes", a-t-il déclaré pour Sky Sports. "Avec l’avenir que nous espérons avoir, ça devient de plus en plus attractif. Donc si vous partez avant que les plans ne soient totalement connus, aurez-vous toujours un pied dans l’entrebâillement de la porte ?"

"Peut-être que les gens ont assez confiance pour commencer à regarder. Mais c’est à la FIA de décider, ils doivent d’abord approcher la FIA et ils doivent donner satisfaction à la FIA sur le fait qu’ils ont toutes les ressources et toutes les installations nécessaires, et ensuite ça part de là. Ça serait bien d’avoir de nouvelles équipes, bien sûr."

partages
commentaires
Force India pourrait devenir Force One
Article précédent

Force India pourrait devenir Force One

Article suivant

Hamilton : Le geste de Vettel montre que Ferrari a la pression

Hamilton : Le geste de Vettel montre que Ferrari a la pression
Charger les commentaires