Briatore - Alonso a bien fait de quitter Ferrari

Ancien patron d'équipe et toujours manager de Fernando Alonso, Flavio Briatore déclare que son pilote a bien fait de quitter Ferrari malgré la frustration actuellement rencontrée chez McLaren Honda.

Alonso n'a en effet encore inscrit aucun point au volant de la MP4-30 tandis que dans le même temps, Sebastian Vettel est monté à plusieurs reprises sur le podium et l'a emporté en Malaisie pour le compte de la Scuderia Ferrari. Malgré ces statistiques éloquentes, Briatore estime que Ferrari est loin d'avoir effectué les progrès nécessaires pour jouer les titres mondiaux.

"Je crois que Fernando a effectué le bon choix," affirme Briatore. "Nous avons opté ensemble pour son départ chez McLaren et cette équipe sera prochainement très compétitive."

"L'écart entre Mercedes et Ferrari est toujours le même"

"S'il était encore chez Ferrari, il serait deuxième comme il l'a déjà été à de nombreuses reprises," poursuit Briatore. "En qualifications à Monaco, je pense que Vettel était encore à sept dixièmes de Lewis Hamilton. L'an dernier, Fernando était cinquième, également à sept dixièmes."

"Le même écart subsiste donc entre Mercedes et Ferrari. Si Ferrari obtient de meilleurs résultats, c'est surtout parce que des équipes comme Williams et Red Bull sont un peu plus en retrait cette saison, je ne vois donc pas pourquoi tout le monde s'agite de la sorte. Si Fernando était dans une Ferrari, il serait encore à sept dixièmes, voilà ce que je constate."

L'homme d'affaires italien répète par ailleurs que son pilote est plus heureux là où il se trouve actuellement.

"Nous espérons connaître un très bel avenir chez McLaren Honda, une équipe dans laquelle Fernando se sent bien. Il est aujourd'hui heureux malgré la pression."

L'objectif reste le titre

Briatore admet que le choix d'Alonso s'est fait en fonction de l'équipe qui pourrait lui donner les meilleures garanties d'obtenir un nouveau titre de Champion du Monde à l'avenir. Et l'homme de confirmer que McLaren constitue le meilleur choix dans cette optique.

"McLaren est une équipe très sérieuse et très travailleuse, et Honda est une très grande entreprise, ils y arriveront. Ferrari, de son côté, n'est pas plus fort que l'an dernier face à Mercedes. Finalement, à l'heure actuelle, où que vous soyez vous êtes deuxième derrière Mercedes, au mieux. Leur travail est actuellement meilleur que celui de toutes les autres équipes, et le second est toujours le perdant."

Mais si Briatore se base sur les chiffres obtenus en Principauté pour affirmer que Ferrari ne s'est pas rapproché de Mercedes, il n'en est pas de même sur tous les autres circuits. Motorsport.com, a compilé les écarts en qualifications entre Mercedes et Ferrari pour les saisons 2014 et 2015.

Australie

Écart en 2014 : 1.588 seconde (Hamilton P1, Alonso P5)
Écart en 2015 : 1.430 seconde (Hamilton P1, Vettel P4)

Malaisie

Écart en 2014 : 0.744 seconde (Hamilton P1, Alonso P4)
Écart en 2015 : 0.074 seconde (Hamilton P1, Vettel P2)

Chine

Écart en 2014 : 1.777 seconde (Hamilton P1, Alonso P5)
Écart en 2015 : 0.905 seconde (Hamilton P1, Vettel P3)

Bahreïn

Écart en 2014 : 1.183 seconde (Rosberg P1, Räikkönen P6)
Écart en 2015 : 0.411 seconde (Hamilton P1, Vettel P2)

Espagne

Écart en 2014 : 1.908 seconde (Hamilton P1, Alonso P7)
Écart en 2015 : 0.777 seconde (Rosberg P1, Vettel P3)

Monaco

Écart en 2014 : 0.697 seconde (Rosberg P1, Alonso P5)
Écart en 2015 : 0.751 seconde (Hamilton P1, Vettel P3)

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités
Tags fernando alonso, ferrari, flavio briatore, honda, mclaren