Briatore : "Aux équipes de trouver des solutions"

Flavio Briatore, l'ancien patron de l'écurie Renault, affirme qu'il ne participera pas à l'effort de rendre la Formule 1 plus populaire

Flavio Briatore, l'ancien patron de l'écurie Renault, affirme qu'il ne participera pas à l'effort de rendre la Formule 1 plus populaire. Et ce, bien qu'il admette que certains aspects du sport sont selon lui “complètement fous”.

Plus tôt cet été, Briatore a été invité à rejoindre un groupe de travail imaginé par Bernie Ecclestone, afin d'étudier différentes façons de rendre la Formule 1 plus attractive pour les fans. Pourtant, le groupe ne s'est jamais formé. Lors de sa visite à Monza à l'occasion du Grand Prix d'Italie vendredi, Briatore a déclaré qu'il estimait que les problèmes de la Formule 1 doivent être abordés par les équipes actuelles.

Dans une interview accordée à Autosport, l'italien explique : “C'est aux équipes de résoudre ces problèmes. Les directeurs sont assez grands pour trouver des solutions, et il n'y a pas besoin de suggestions venant de l'extérieur. Je crois que les écuries doivent se retrouver autour d'une table et travailler pour améliorer les choses.

Pendant ses années d'activité en Formule 1, Briatore a régulièrement travaillé pour améliorer le sport et le spectacle. Avec l'arrivée de nouvelles règles techniques cette année, l'Italien pense que les problèmes de popularité de la Formule 1 ont été causés par une surcharge de discours sur les technologies utilisées et le contrôle des coûts.

La F1 est complètement nouvelle cette année, mais beaucoup de personnes dans le public n'y comprennent pas grand-chose. La Formule 1 c'est avant tout de la course automobile. Et de quoi parle-t-on ? De technologie. Ce n'est pas ce qui intéresse les fans, c'est aussi simple que ça. Les gens veulent voir des bagarres entre les pilotes, les voir aligner des tours qualif pendant toute la durée du Grand Prix ! C'est ce qui intéresse les fans de Formule 1.

Lorsqu'on lui demande ce qu'il changerait, Briatore répond : “Beaucoup de choses. Les coûts pour commencer, ils sont complètement fous. Actuellement, c'est impossible de venir en F1. On parle de budget entre 250 et 300 millions d'euros, c'est complètement fou. Et après avoir dépensé une telle somme, il faut encore économiser du carburant et les pneus. Quelle sera la suite ? Économiser les combinaisons ?

Toutefois, une chose que Flavio Biratore ne peut reprocher à la Formule 1 actuelle est la façon dont Mercedes laisse ses pilotes, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, se battre pour la victoire.

C'est bon pour la F1, c'est bon pour la téléspectateurs et les spectateurs dans les tribunes. Cela a toujours été au centre du sport, voir les pilotes se disputer la meilleure position. Et il n'y a pas de mal au fait que les deux pilotes se disputent tout court.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Flavio Briatore , Nico Rosberg , Bernie Ecclestone
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités