Formule 1
02 avr.
-
05 avr.
Événement terminé
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
111 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
118 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
167 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
181 jours

Briatore : Brundle, meilleur équipier de Schumacher chez Benetton

partages
commentaires
Briatore : Brundle, meilleur équipier de Schumacher chez Benetton
Par :
3 mai 2020 à 09:00

Parmi les nombreux coéquipiers de Michael Schumacher chez Benetton, Martin Brundle a été le meilleur en raison de son état d'esprit, estime Flavio Briatore.

Pilote Benetton de fin 1991 à 1995, Michael Schumacher a remporté deux titres mondiaux avec la structure d'Enstone ainsi que 19 victoires, quand ses coéquipiers n'ont glané que deux petits succès dans ce laps de temps, à chaque fois l'œuvre de Johnny Herbert. Il est vrai que Schumacher a longtemps bénéficié d'un statut de numéro 1, mais selon Flavio Briatore, directeur de l'écurie de 1990 à 1997 notamment, c'était parfaitement justifié.

"C'est aussi simple que ça : le Champion du monde, c'est un pilote", déclare Briatore dans le podcast Beyond The Grid. "Le Champion des constructeurs, c'est tout le monde ensemble. Quel pilote me donne le plus de garanties d'être Champion du monde ?"

"Je ne veux pas que [les deux pilotes] se battent ! J'ai toujours été contre le fait d'avoir deux pilotes de pointe. À l'époque, c'était [Alain] Prost avec [Ayrton] Senna. [Nigel] Mansell avec je ne sais plus qui. Bref, pour moi, l'équipe doit déclarer un numéro 1 et un numéro 2. La voiture lui appartient, après tout."

Schumacher a également été associé à des pilotes tels que JJ Lehto, Jos Verstappen, Riccardo Patrese et même le triple Champion du monde Nelson Piquet, mais d'après Briatore, c'est Martin Brundle qui a le mieux tiré son épingle du jeu face à l'Allemand, ayant marqué 38 points contre 53 pour son chef de file en 1992.

"[Schumacher] était simplement plus rapide que Piquet, au bout de deux ou trois courses", poursuit l'Italien. "Nous nous sommes disputés avec Patrese, qui est venu me voir à Spa, il était très mécontent : la voiture de Michael était meilleure, la voiture de Michael était ceci, les ingénieurs de Michael étaient meilleurs, les ingénieurs de Michael étaient cela. Je lui ai dit qu'on allait faire quelque chose pour l'aider. Je suis allé dans le garage et j'ai décidé d'échanger les voitures et les ingénieurs. Michael était contrarié ; je lui ai dit qu'il n'avait qu'à aller vite. Cela a résolu le problème pour de bon. Michael était largement plus rapide que Patrese, d'une seconde. C'était dur à accepter pour ses coéquipiers."

"Martin Brundle est le seul à avoir été proche de Michael d'une manière ou d'une autre. Brundle ne comptait pas le vaincre, il voulait juste se battre. Patrese voulait rester devant, Piquet voulait rester devant. Martin Brundle avait la meilleure attitude. Il savait être confronté à quelqu'un d'extrêmement rapide."

Schumacher face à ses coéquipiers chez Benetton

Saison(s) Coéquipier Poles Victoires Podiums Points Courses
1991 N. Piquet 0-0 0-0 0-0 4-4,5 5
1992 M. Brundle 0-0 1-0 8-5 53-38 16
1993 R. Patrese 0-0 1-0 9-2 52-20 16
1994 JJ Lehto 3-0 3-0 4-0 36-1 4
1994 J. Verstappen 2-0 5-0 5-2 50-8 8
1994-1995 J. Herbert 5-0 9-2 12-4 108-45 19
Total Tous 10-0 19-2 38-13 303-116,5 68

Le score de Schumacher est donné en premier dans chaque case.

Cliquez sur les flèches pour passer d'une image à l'autre.

Diapo
Liste

1991 - Michael Schumacher et Nelson Piquet

1991 - Michael Schumacher et Nelson Piquet
1/6

Photo de: LAT Images

1992 - Martin Brundle et Michael Schumacher

1992 - Martin Brundle et Michael Schumacher
2/6

Photo de: Rainer W. Schlegelmilch

1993 - Michael Schumacher, Flavio Briatore et Riccardo Patrese

1993 - Michael Schumacher, Flavio Briatore et Riccardo Patrese
3/6

Photo de: Ercole Colombo

1994 - Michael Schumacher et JJ Lehto

1994 - Michael Schumacher et JJ Lehto
4/6

Photo de: LAT Images

1994 - Michael Schumacher et Jos Verstappen

1994 - Michael Schumacher et Jos Verstappen
5/6

Photo de: Rainer W. Schlegelmilch

1994-1995 - Johnny Herbert et Michael Schumacher

1994-1995 - Johnny Herbert et Michael Schumacher
6/6

Photo de: LAT Images

Article suivant
La FIA demande aux championnats d'éviter les "guerres de territoire"

Article précédent

La FIA demande aux championnats d'éviter les "guerres de territoire"

Article suivant

Les petits détails qui montrent que Mercedes ne lâche rien

Les petits détails qui montrent que Mercedes ne lâche rien
Charger les commentaires