Briatore confirme l'offre faite ? Alonso

Alors qu'il ne reste que deux Grands Prix à disputer avant la fin du championnat et que Hamilton a pris une sérieuse option pour l'obtention du titre mondial, Briatore a confirmé qu'il serait intéressé par le retour de son ancien poulain, Alonso

Alors qu'il ne reste que deux Grands Prix à disputer avant la fin du championnat et que Hamilton a pris une sérieuse option pour l'obtention du titre mondial, Briatore a confirmé qu'il serait intéressé par le retour de son ancien poulain, Alonso.

Le double champion du monde a quitté Renault à l'inter-saison, mais il pourrait y retourner plus tôt que prévu. L'ambiance au sein de McLaren ne semble pas être favorable à l'espagnol, du coup de nombreuses écuries tentent de le débaucher.

"J'ai dit à Fernando qu'à partir du moment où il serait libéré de son contrat avec McLaren, nous serions ravis qu'il revienne. Ce serait stupide de le nier," confie le manager de l'écurie Renault.

"Tout d'abord, après cette expérience chez McLaren, Alonso y réfléchira à plusieurs reprises avant de se lancer dans de nouvelles aventures au sein d'autres équipes. En outre, Todt possède déjà deux bons pilotes."

"Enfin, je me pose la question suivante : serait-il positif d'associer Alonso et Räikkönen ? L'époque où vous pouviez avoir deux excellents pilotes est révolue. Désormais, il est important que les rôles de n°1 et 2 soient clairement définis, sans quoi vous risquez de déstabiliser l'équipe."

"Si avant de signer son contrat ils avaient dit à Fernando : 'Rejoins nous, mais tu n'auras pas le moindre avantage', il n'y serait pas allé. Si vous recrutez un champion du monde, vous devez lui attribuer le statut de numéro un."

"Il y a eu des tensions lorsqu'il était chez Renault, mais nous sommes allés au delà de ça parce que nous avons toujours été clairs avec lui."

Pour conclure l'interview qu'il accordait à la Gazzetta dello Sport, Flavio Briatore a tourné en dérision le travail de manager effectué par Ron Dennis.

"Dennis a souvent répété qu'il excellait dans la gestion des pilotes, surtout avec les Latins. Avec les problèmes qu'il a eus avec Senna, Montoya et Alonso, il a dû perdre le manuel d'instruction... Peut-être n'a t'il pas étudier le Latin à l'école..."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Flavio Briatore
Équipes McLaren
Type d'article Actualités