Briatore considère qu'il est trop tôt pour juger

Quatrième en Australie et huitième en Malaisie, voilà le bilan de l'ING Renault F1 Team a l'issue des deux premières courses de la saison 2008

Quatrième en Australie et huitième en Malaisie, voilà le bilan de l'ING Renault F1 Team a l'issue des deux premières courses de la saison 2008.

Actuellement la R28 ne semble pas en mesure de concurrencer McLaren et Ferrari pour la victoire, mais Flavio Briatore estime qu'il est encore trop tôt pour juger le niveau de chacun. Selon lui, il ne sera possible d'évaluer la Renault "qu'aux alentours du Grand Prix de Turquie".

"Pour l'instant nous sommes dans une phase de développement car il serait complètement irréaliste de penser que l'on peut combler les secondes de retard que l'on a sur McLaren et Ferrari en quelques jours."

"Nous sommes au début d'une nouvelle saison, alors pourquoi se concentrer sur le passé. Et si nous disposons de ce que appelez une 'voiture de milieu de peloton', alors Ferrari n'avait pas du tout de voiture à Melbourne. Ca n'a aucun sens de juger une monoplace après une ou deux courses."

"Bien sûr, McLaren et Ferrari bénéficient d'une voiture rapide, mais regardez ce qui est arrivé à Ferrari en Australie. Donc nous devons patienter, nous verrons ce qu'il se passe dans les prochaines courses," explique Briatore sur le site officiel de la Formule 1.

En ce qui concerne les rumeurs qui annoncent l'arrivée de Fernando Alonso chez Ferrari au cas où l'écurie Renault ne serait pas suffisamment compétitive, l'italien n'a pas souhaité s'attarder sur le sujet.

"Fernando est un grand sportif qui donnera toujours son maximum, et je ne commente jamais les rumeurs. C'est une perte de temps que d'évoquer ces rêveries hypothétiques."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Flavio Briatore
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités