Briatore ne voit pas Schumacher revenir en force

partages
commentaires
Briatore ne voit pas Schumacher revenir en force
4 mai 2010 à 17:15

Quatre Grands Prix ont eu lieu et Michael Schumacher accuse déjà un retard de 40 points sur son coéquipier Nico Rosberg dont le style de pilotage s'accommode mieux à la Mercedes GP

Quatre Grands Prix ont eu lieu et Michael Schumacher accuse déjà un retard de 40 points sur son coéquipier Nico Rosberg dont le style de pilotage s'accommode mieux à la Mercedes GP.

Afin de corriger le tir, l'écurie basée à Brackley a donc prévu d'apporter d'importantes modifications à sa MGP W01 à l'occasion du Grand Prix d'Espagne, qui marquera ce week-end le retour de la Formule 1 en Europe.

Cependant, Flavio Briatore pense que les choses vont se corser davantage à l'avenir pour le septuple champion du monde et il ne s'attend pas à le voir revenir au sommet.

"Au contraire, je pense que ce sera de plus en plus dur pour lui. Je ne sais pas à quel point il peut se redresser. Je crois que la compétition est féroce. Il a pris la décision de revenir sans penser qu'en quatre ans, les voitures et les pneus ont énormément changé."

"J'ai toujours dit que ce serait difficile pour lui de rester devant Rosberg. Vous ne pouvez pas revenir dans un sport aussi compétitif après quatre ou cinq ans. Prost l'a fait, mais une seule saison s'était écoulée," rappelle l'Italien.

"Aujourd'hui, au contraire, il a en face de lui de sacrés clients, car il n'y a jamais eu autant de bons pilotes en F1 que cette année. Il y a Hamilton, Fernando, Vettel, Rosberg..."

Lors de son interview accordée à Autosprint, Briatore en a aussi profité pour réaffirmer que malgré son titre acquis l'année dernière et ses deux victoires décrochées cette saison, Jenson Button ne figure pas parmi les cinq pilotes les plus rapides du plateau.

"Nous verrons comment ça se termine entre Button et Hamilton à la fin de la saison. Jenson s'est bien débrouillé, il a remporté deux courses et nous savons pourquoi : il a a réussi à gérer les choses et a eu la chance de son côté. Je ne dis pas du mal de lui, je dis seulement qu'il ne fait pas partie des cinq pilotes les plus rapides en F1."

Article suivant
Fillon veut ramener la Formule 1 en France

Article précédent

Fillon veut ramener la Formule 1 en France

Article suivant

Kubica : "Nous devons rester réalistes"

Kubica : "Nous devons rester réalistes"
Charger les commentaires