Briatore - Ralentir les pilotes "va contre le bon sens"

On se souvient de nombreuses propositions plus ou moins farfelues faites au fil des années, parfois avec provocation, par Flavio Briatore lorsqu’il était Directeur d’Equipe chez Renault

On se souvient de nombreuses propositions plus ou moins farfelues faites au fil des années, parfois avec provocation, par Flavio Briatore lorsqu’il était Directeur d’Equipe chez Renault. Parmi les nombreuses idées de l’Italien pour rendre la F1 plus spectaculaire, Briatore avait notamment suggéré des grilles de départ totalement inversées par rapport à l’ordre du championnat du monde.

En dépit de cela, l'Italien ne fait pas partie des fans des nouvelles règles 2014 introduisant tant de changements à tous les niveaux, technique comme sportif.

« [Les spectateurs] ne comprennent pas pourquoi les pilotes n’attaquent pas ; pourquoi et comment ils économisent du carburant, et pourquoi les champions refusent ne serait-ce que de défendre leur position », commente le manager de Fernando Alonso dans la Gazzeta dello Sport.

Le jugement de Briatore est pour le moins définitif.

« C’était un spectacle étrange, laissant derrière le plus beau sport du monde. Ils ont délégué l’écriture des règles à des ingénieurs qui se fichent des fans ou du spectacle. Le résultat est terrible. Bien sûr, il est vrai que les principes de ces règles sont justes, mais il ne faut pas oublier que la Formule 1 doit avant tout être une compétition entre pilotes. Les forcer à piloter lentement va contre le bon sens. C’est comme introduire une règle qui dirait que Ronaldo ne peut toucher le ballon qu’une fois par match. Maintenant, on a des pilotes star qui sont contraints de se comporter en piste comme des comptables » !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Flavio Briatore
Type d'article Actualités