Briatore : "Renault a comblé son retard sur Ferrari et McLaren"

Après une campagne 2007 durant laquelle Renault n'a pas été en mesure de défendre son titre de champion du monde, l'écurie française aborde le championnat 2008 avec de grandes ambitions

Après une campagne 2007 durant laquelle Renault n'a pas été en mesure de défendre son titre de champion du monde, l'écurie française aborde le championnat 2008 avec de grandes ambitions.

Fernando Alonso est de retour au sein de l'équipe au Losange et sera épaulé par le jeune Nelson Piquet Jr, qui effectuera ses débuts en Formule 1. Flavio Briatore, responsable de Renault F1, considère que leur rivalité sera moins problématique que celle ayant opposé Alonso à Hamilton l'année dernière.

"Je pense que Nelsinho n'a pas envie de se suicider dès son année d'apprentissage. Lorsque McLaren embauche Fernando, un champion du monde, et Hamilton, un débutant, ils doivent savoir comment les gérer."

"Piquet et Alonso travaillent pour Renault. C'est à moi de les gérer pour le bien de l'équipe. Je dois tenir compte du fait qu'outre les deux pilotes, j'ai mille autres personnes qui travaillent pour moi," rappelle l'italien dans la Gazzetta dello Sport.

"Fernando sourit désormais, il est heureux de ce qu'il a. A 26 ans il fait un travail fantastique et c'est déjà une victoire. Je le sens très motivé, comme en 2003. Il est sur le point de redevenir le Fernando que nous connaissions, celui de 2004 et 2005. Y a t'il un risque qu'il nous quitte si nous ne sommes pas compétitifs ? Pour le moment, je ne vois vraiment pas de telles conditions."

En ce qui concerne les performances de ses troupes, Flavio Briatore s'attend à vivre trois premiers Grands Prix délicats, mais par la suite la situation de Renault devrait s'améliorer grâce à l'arrivée de nouveautés sur la R28.

"Je pense que nous avons partiellement comblé la seconde de retard qui nous séparait de Ferrari et McLaren la saison dernière. A mon avis, cette année il y aura six ou sept voitures qui se tiendront en deux dixièmes. Ferrari conserve quelques dixièmes d'avance sur un rythme de course, alors qu'en qualifications Ferrari et McLaren sont au même niveau."

"Nous devrons nous battre dans les trois premières courses et marquer quelques points, parce qu'une fois de retour en Europe, nous bénéficierons de certaines modifications importantes qui devraient nous permettre de gravir un palier supplémentaire."

"Si Fernando dit que nous avons 30% de chance de gagner alors il est optimiste. Je dirais plutôt que ça tourne autour de 25%," conclut Briatore.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Nelson Piquet , Flavio Briatore
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités