Brown souhaite voir deux courses à Austin en 2021

Zak Brown, PDG de McLaren, aimerait que la Formule 1 organise deux Grands Prix aux États-Unis en cas de nouvelles annulations sur le calendrier 2021.

Brown souhaite voir deux courses à Austin en 2021

Le calendrier 2021 de la Formule 1 compte actuellement 23 Grands Prix. Toutefois, en raison de la pandémie de COVID-19, des doutes subsistent quant à la tenue de certains événements de fin de saison. Ainsi, le Grand Prix de Singapour, prévu en septembre, a d'ores et déjà été annulé, tout comme le Grand Prix d'Australie, tandis qu'un gros point d'interrogation plane au-dessus des courses au Japon, au Mexique et au Brésil.

Pour compenser l'annulation de Singapour et en vue de potentielles nouvelles déprogrammations, l'une des options qu'a un temps envisagée la Formule 1 était d'organiser une deuxième course à Austin, qui doit accueillir le Grand Prix des États-Unis le 24 octobre. Finalement, le Grand Prix de Turquie a été choisi. 

Au Texas, les responsables du circuit restent néanmoins ouverts à l'idée d'une double manche en cas de nouvelle défection, et la F1 pourrait en tirer un bel avantage : la discipline connaît aujourd'hui un grand essor aux États-Unis et un deuxième Grand Prix au pays de l'Oncle Sam fera son apparition l'an prochain, dans les rues de Miami.

Zak Brown, PDG de McLaren, a été interrogé par Motorsport.com sur le sujet. L'Américain a répondu : "S'il s'avère qu'une deuxième double manche est nécessaire et que les États-Unis peuvent l'organiser, je suis absolument pour. Les chiffres de la croissance de la Formule 1 aux États-Unis sont impressionnants."

Lire aussi :

"Je crois savoir que [le GP des États-Unis] est complet. Donc je pense que l'on peut certainement organiser une deuxième course à guichets fermés. Si nous en avons la possibilité et que les planètes s'alignent, je serai très favorable à la tenue de deux courses aux États-Unis. Je pense que nous ne ferons qu'accélérer leur élan."

Depuis le début de la saison, la F1 bénéficie de fortes audiences télévisées outre-Atlantique. Le PDG de McLaren estime que ce phénomène est dû au grand succès de Drive to Survive, docu-fiction de Netflix ayant eu "l'impact le plus important en Amérique du Nord" en aidant à toucher un public plus large et à transformer les téléspectateurs occasionnels en fans inconditionnels.

"[Drive to Survive] a fait un excellent travail, non seulement en sensibilisant le public mais aussi en créant des fans inconditionnels", a expliqué Brown. "Nous avons eu des fans d'une tendance et nous espérions les faire entrer dans la catégorie des fans inconditionnels. Grâce à Drive to Survive, j'ai vu des gens passer de 'Je n'ai jamais regardé un GP de F1 de ma vie' à 'Je ne manquerai plus jamais une course'."

"Une excellente chose que Liberty [propriétaire de la F1, ndlr] a faite très tôt, c'est de reconnaitre que ce sport formidable ne laissait pas les gens découvrir ce qui se passe dans le paddock, parce que Drive to Survive est un peu moins axé sur l'action en piste et un peu plus sur l'action hors piste. C'est un sport fascinant, avec sa politique et ses personnalités. Je pense que Drive to Survive a réussi à mettre [la F1] en valeur dans le monde entier, et cela semble avoir porté ses fruits aux Etats-Unis."

partages
commentaires

Related video

Les nouveautés de McLaren pour se rapprocher de Mercedes

Article précédent

Les nouveautés de McLaren pour se rapprocher de Mercedes

Article suivant

Hamilton prédit "un train" en Qualifs Sprint

Hamilton prédit "un train" en Qualifs Sprint
Charger les commentaires